jeudi 8 mai 2008

2ème PA : décision à la mi-juin ?

Claude Guéant a indiqué mardi que le président de la République prendrait sa décision "à la mi-juin lors d’un conseil de défense (...) C’est un sujet qui fera l’objet d’une décision du président de la République à la mi-juin lors d’un conseil de défense, lorsqu’il approuvera le Livre blanc et ce qui sera l’essentiel de la loi de programmation militaire à venir", a-t-il déclaré sur RTL.

"Dans l’absolu, un deuxième porte-avions serait utile" mais "il reste, compte tenu de son coût, à fixer les priorités d’équipement", a-t-il ajouté.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Et peut etre meme pas de décision!

Le PA2 est un concept difficile et on ne le fait pas pour la simple gesticulation politique, montrer le pavillon, ou assurer une permanence pour 15% du temps de non disponibilité réelle et totale du CdG avec un préavis de quelques semaines ce qui n'arrive que lors du rechargement des réacteurs tous les 7 ans.
C'est un outil de guerre et meme la gesticulation poltique n'est credible que si la menace crée par ce type de moyen est réelle.
La menace c'est la capacité de projection de puissance!

Le PA2 sera t-il pas obsolete en 2030 a l'heure des batiments furtifs.?
N'y a t il pas d'autres priorités et moyens meme pour la projection de puissance indépendante ou pour assurer la supériorité aérienne?
Car il a deux buts premiers : projeter de la puissance et faire de la défense aérienne sur une pastille de 1500 km de rayon.

J'ai déja montré qu'en dessous de 3000 km des objectifs le ravitailleur en vol est compétitif en terme de prix.
Et il y a encore d'autres combinaison de solutions acceptable budgétairement meme jusqu'à 6000 km d'une base terrestre.

Ce qui compte en premier lieu c'est le nombre d'objectifs traités en face d'une defense de pays style Iran, de munitions sur l'ennemi a partir d'une base lointaine dans une période de temps donné.
Et également d'assurer la couverture aérienne sur un territoire donné ce qui est difficile sans PA a grande distance d'une base terrestre.
Difficile de faire des CAP à 4000 km d'une base terrestre.

Et puis au niveau global d'optimiser l'utilisation de nos ressources budgétaires sur la prochaine LPM et apres avec cette contrainte de bosse budgétaire sur les engagements.
Je ne suis pas contre le PA2 mais pour l'accroissement de notre puissance réelle de projection de puissance.
En premier lieu d'ici la fin de la prochaine LPM ou le PA2 ne sera meme pas disponible.

Le PA2 n'est qu'un outil.
Est ce le bon? Je n'en suis toujours pas sûr et meme de moins en moins.

PI

Anonyme a dit…

Avec une armée de l'air réduite à une centaine de Rafale" comme cela semble se profiler, le format de l'armée de l'air française se rapproche de celui de la Norvège qui n'a que très peu d'OPEX et beacoup moins d'habitants!
Dans de telles circonstances, il n'est même plus la peine de parler de PA2: c'est la défense du territoire qui est impossible (avec 8 systèmes PAAMS au maximum!).
A quoi bon se projeter à l'étranger si l'on reste vulnérables à des forces aériennes de très petits pays !
A ce format (140 Leclers utilisables), une centaine de rafale et une dizaine de FREMM, on peut dire que c'est la fin de l'armée française.
On paye là les divisions européennes qui nous ont obligé à des doublons en matière de recherche et à des surcoûts de production.
Le retard technologique est patent: l'aéronautique du vieux continent est dépassée et le constat sévère: notre force aérienne est obsolète qu'elle soit basée à terre ou sur mer!
L'Europe totalement absorbée par les contraintes imposées par l'OTAN s'use dans d'incessantes manoeuvres et interventions étrangères. Elle n'est plus capable de remplacer, de faire tourner son matériel et encore moins d'en développer les évolutions.
Le piège s'est refermé!
Il ne nous reste plus qu'à faire accompagner nos vieux coucous de chez Dassault par des drones (furtifs?) et à acquérir si cela est possible une petite série de F35. On finira d'user notre budget et nos capacités dans le cadre de l'OTAN.
Que ferons-nous lorsque les EU auront réduit le format de leur flotte et de leur aviation? Qui assurera notre protection?

Frédéric a dit…

''Retard technologique'' dans l'armement ?

Un Leclerc ou un Léo II vaut bien un M1.

Le Meteor (BVRAAM) à une portée dépassant largement l'ASRAAM.

Un Aster 30 ne sera plus mauvais (j'espere) qu'un Patriot.

L'A400M à de meilleurs performances que l'Hercules, ect...

Nos industries Européennes ont la compétence nécessaire, c'est plutot nos administrations qui ne savent pas les exploiter.

Anonyme a dit…

Le deuxième commentaire est très juste. Nous rééditons avec la même inconscience et le même empressement nos exploits de 1940.
100 Rafale, 100 Leclerc, on aura bientôt de quoi concurrencer le Luxembourg en termes de capacités de projection. Quant à parler de défense opérationnelle du territoire, autant évoquer la consistance d'un spectre, elle n'existe pas. Pauvre France sacrifiée et trahie par ses dirigeants ! Nous n'avons tiré strictement aucune leçon, ni politique, ni stratégique, de la Défaite. Les Américains se gaussent de pouvoir compter sur de si pitoyables et dociles vassaux. Nos ennemis doivent déjà trembler (de rire) devant notre armée mexicaine. En tout cas, si un conflit éclate, on aura quelques bataillons de généraux arrivistes à envoyer au front.

Anonyme a dit…

Toute personne qui fait une analyse sérieuse des budgets de la defense de differents pays riches(en tenant compte des taxes qui reviennent au budget général) comprend vite d'ou vient le probleme francais (La TVA n'existe pas par exemple au USA).
Certainement pas des couts unitaires des matériels ou du nucléaire ou de la R&D, mais bien des couts des personnels qui en viennent à représenter avec leur support direct (nourriture habillement etc...) l'essntiel du budget de la défense et ce en pure perte.
36 Md'€ de budget de la Défense qui se décomposent en 21 Md'€ de cout de personnels et 15 Md'€ sur le reste dont 3 Md'€ de TVA.
Sur ces 12 Md'€ hors taxe, le tiers en achat d'équipement conventionnel neufs.SOit 1/9 du budget total.
Dans les pays Nordiques (ou Israel) un tiers du budget total de défense passe en achat d'équipement neuf.Et en plus 1/5 en R&D en Suède.
Ecoeurant.
Ceci a cause d'un administratif pléthorique et d'une absence de notion d'efficacité dans le support.
Les memes maux que le reste de l'Etat Francais.
330 000 personnels à 39 000€ de cout unitaire plus les retraites du double de l'étranger proportionnellement et ce pour aligner un nombre d'opérationnels ridicule sur le terrain: 2000 personnes dans les équipages de l'AdA, 12 000 dans ceux de la marine, 31 000 dans l'infanterie, 5000 dans les regiments de Leclerc...
On s'est gaussé des USA pendant des décennies sur la taille du support et on fait bien pire.

Acheter du F35? Je prefere me passer de 200 000 pseudo militaires si'il le faut.Le F35 est truffé de verrous logiciels qui nous transformerait en supplétifs des USA.Aucune indépendance d'utilisation et il n'est pas moins cher.
Le premier ennemi de la France est le rond de cuir fonctionnaire.
Même pour le format opérationnel actuel on sait que 30% des personnels sont inutiles soit plus de 100 000 personnels.
Un civil de la défense sur deux, un quart des "militaires" inutiles.
Dassault fait moins de 10 000 personnels dont 75% pour la constuction civile.

PS; Les généraux bien que pléthoriques ne coutent pas cher: meme 500 généraux a 120 000 € annuel coutent bien moins cher que 100 000 petit personnels à 30 000€
Le cout de production de la paperasse militaire francaise excède largement 4 fois le cout annuel du rafale ou encore plus que le programme complet du PA2 par an.
10 personnes à 1,2 fois le SMIC coutent bien plus qu'un Général 4*
La raison est historique et culturelle.
Quand on avait des appelés qui ne coutaient presque rien et qu'il fallait bien employer pour assurer l'égalité devant le service militaire, on en occupait la majeure partie a faire ce genre de taches.On les a remplacé presque nombre pour nombre par du professionel déduction faite de la période des classes.
Ensuite la culture francaise qui veut que l'emploi du fonctionnaire soit sacré.
Remarquons qu'un fonctionnaire francais est choqué quand on lui parle de suppression de poste c'est a dire d'embauche mais reste de marbre quand l'industrie francaise licencie.De meme qu'il est choqué quand on parle de productivité: quoi? on nous impose l'ultralibéralisme?Comme si on ne faisait pas bien notre travail!
Et en dernier lieu une comptabilité dont les règles sont aberrante.La notion de comptabilité analytique n'existe pas.

PI

Anonyme a dit…

>Frederick sur ''Retard technologique'' dans l'armement ?

- "Un Leclerc ou un Léo II vaut bien un M1. "

Certes, il semble même meilleur. Mais quel est l'intérêt de développer le Leclerc avec 10 ans de retard sur le Léo alors que son utilité ne le justifiait que face aux bataillons des chars du pacte de Varsovie?
Il est arrivé après la bataille et il est aujourd'hui inutilisable: les 13 dépêchés au Liban coûtent tellement cher qu'ils ne peuvent tourner que 30 minutes par jour. Avec ce matériel, le pays serait ruiné dès le 1er jour de la guerre alors qu'il a déjà coûté une fortune à l'achat!

- "Le Meteor (BVRAAM) à une portée dépassant largement l'ASRAAM."
Mais avec 15 ans de retard sur les équivalents russes et EU...
J'admets que ce programme est indispensable et que c'est une réussite comme celui des torpilles ou de l'exocet.

- "Un Aster 30 ne sera plus mauvais (j'espere) qu'un Patriot."
Ou qu'un ESSM/SM2 AEGIS ? Cela reste à voir pour un système qui a 30 ans de retard sur son prédécesseur américain. Le système est performant sur le papier (on ne l'a pas testé à faible altitude et contre cibles supersoniques alors que celui américain est testé et efficace), pas encore au point (les radars sont en rodage, buguent, ont une allonge inférieure aux armes portées par le vecteur qu'il est censé détruire et il est de plus, avec Arabel, totalement incapable de désigner une cible furtive à distance suffisante. Il est enfin très coûteux côté recharges (ruine assurée pour le tireur)!

- "L'A400M à de meilleurs performances que l'Hercules, ect..."
Il n'existe pas encore. le C17 oui, on parle même d'en fermer les chaines tellement il est vieux. L'A400 a un avantage: il est plus adéquat aux besoins (2 fois plus petit donc moins cher à faire voler et approprié à la charge, il ne volera pas à moitié vide)

- "Nos industries Européennes ont la compétence nécessaire, c'est plutot nos administrations qui ne savent pas les exploiter"

Les administrations sont sous la gouverne des politiques.
Le résultat est un retard dans les programmes. Les reports aboutissent à des surcoûts, des réductions de séries et surtout par l'arrivée de matériels qui ne sont plus en adéquation avec leur époque.
Le Leclerc en est témoin.

Le Rafale aussi. Très bon pour les années 90-2000, il n'est plus au goût du jour aujourd'hui. Il est l'équivalent des F16 ou Gripen mais pas un avion de supériorité aérienne. Il n'a que peu de furtivité et pas assez d'autonomie, donc une inutilité en tant que bombardier "moderne" dans un vrai conflit.
Un vrai bombardier dans le style du B1 (même pas un B2) aurait bien été utile à la place même avec 15 ans de retard! Aujourd'hui nous avons 30 ans dans la vue avec les F22/35 et B2! C'en est même fini pour notre aéronautique de supériorité aérienne vu que même le typhoon va s'effacer face au F35. Restera le gripen pour remplir les fonctions du rafale!! Ils auront d'ailleurs le même radar ce qui en dit long sur le rapport qualité/prix du produit français bien plus cher!
Sur le plan de la défense aérienne, le radar (excellent pour son époque comme ceux du Mirage 2000 d'ailleurs qui quand il était remis au goût du jour l'emportait sur ses rivaux) est une grosse carence. Il est moins bon que les équivalents EU sur F15 et F16, Eurotyphoon et SU russes, ce qui associé à son manque de furtivité en fait une belle cible pour les ennemis potentiels.Une remise à jour du bon mirage 2000 suffisait (radar, missiles, réacteur) dans cette tache de défense aérienne face aux productions russes et chinoises, celles américaines ayant 25 ans d'avance!

Je ne parle pas des effets de série à budget presque équivalent, l'Europe a l'efficacité de 10% de l'armée américaine...et la France de 3% juste sur le matériel de base (hors espace, informatique et antimissiles qui sont hors de portée de nos budgets -alors que techniquement réalisables ce qui me fait dire que ce savoir-faire va disparaître)!