mardi 11 mars 2008

Premiers Excalibur utilisés en Afghanistan

L'US Army a utilisé ses premiers obus de 155 mm Excalibur en Afghanistan. Déjà utilisés sur le théâtre irakiens, ces obus à guidage GPS offrent une précision décamétrique (Cf. le n°3 de Technologie & Armement). Il semble que la décision de les y utiliser soit intimement liée à la suite de dommages causés aux populations civiles afghanes lors de l'utilisation de munitions d'artillerie HE classiques.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Intéressant comme information. Je crois me rappeler que le carré de dispersion d'un obus de 155 français de base (modèle F1), à 10 km, est de 40 mètres, quand il est tiré par un obusier de type 155 GCT (AUF1 ou TRF1). Les éclats d'un HE, en tir fusant pour effet de "hache" sont efficaces sur une zone de 15 mètres de profondeur et 50 de large. En percutant, difficile à déterminer. Mais il est convenu de dire que les éclats "aléatoires" dans les deux cas sont potentiellement dangereux sur une zone d'environ 250 mètres de rayon et que la distance de sécurité à l'explosion de l'obus de 155, quel que soit son mode d'action, dans le cas de troupes qui font appel à des tirs d'artillerie, est de 400 mètres environ.

Donc voilà les questions que je me pose. Tire t-on sur des cibles qui sont en deça des 400 mètres de positions non militaires ? Où les pointeurs d'aujourd'hui sont-ils des quiches qui font des erreurs de 100 millièmes régulièrement (1 km d'erreur à 10 km) ou encore ne savent plus caler leurs "bulles" (mise à "zéro" du tube, en gisement et en site, avant tout pointage) ?

Götter

Frédéric a dit…

L'OTAN à décider d'une remise à niveaux des observateurs au sol pour les frappes aérienne suite aux tirs fratricides, les ''pointeurs'' actuelles conptent ils trop sur leur matériel et pas assez sur leur jugeotte ?