vendredi 27 juillet 2007

Manipulations Inc. (2)

Je dois avouer mon étonnement après le visionnage de cette vidéo : soit il y a eu clairement manipulation des images comme des paroles (la mouvance "Le 11 septembre a été organisé par les Américains eux-mêmes" n'en étant pas à cela près), soit il va peut être y avoir comme un léger problème dans les relations franco-américaines.

Par ailleurs, madame la Ministre, si je puis me permettre et sans être élitiste, ce que vous appelez "les masses" n'a pas toujours eu raison. Entre Nuremberg et autres rassemblements nazis où lesdites masses tendaient le bras et la révolution culturelle chinoise, le "nombre mobilisé et marchant au même pas" a toujours été instrumentalisé pour légitimer des poussées totalitaires.

Ce type de manipulation, fondée sur l'induction - jamais totalement avouée - d'une légimité à travers les chiffres est certes un classique des écoles de marketing et de la psychologie sociale mais est surtout un des traits distinctif des nouvelles approches en PSYOPS, fondées sur les sites web et autres blogs. En générant de l'audience (artificiellement le cas échéant, la plupart des compteurs en ligne pouvant être aisément manipulables) on pousse le récepteur à penser qu'il ne peut avoir tort en visitant ledit site. Dans le même temps, le récepteur s'identifiera plus spécifiquement à un groupe social - un type de réflexe favorisé dans les périodes d'incertitude et qui marche particulièrement bien entre Israël et la Palestine, des deux côtés d'ailleurs.

Reste ensuite à faire passer le message, ce qui se fera d'autant mieux pour Thierry Meyssan et Cie. dès lors que l'incertitude contextuelle est propice aux théories du complot mais aussi, plus généralement, aux prises de position dépourvues de toute nuance.

7 commentaires:

Artheval_Pe a dit…

On ne peut que déplorer le fait qu'une ministre en vienne à avoir de telles déclarations peu judicieuses sur le plan diplomatique et fondées sur bien peu de choses. Ceci est peut-être révélateur de l'état de la classe politique française qui est tout à fait douée pour obtenir des voix, mais qui malheureusement semble parfois bien incompétante dans les domaines qu'elle gère lorsqu'elle se retrouve au pouvoir.

Au delà de ce problème de forme, quel est votre avis, monsieur Henrotin, sur la polémique qui sévit autour des attentats du 11 septembre ? Sur un plan technique, par exemple, comment expliquez vous certaines images, notamment du crash sur le Pentagone ? La façade peu endommagée dans les instants immédiats après le crash, l'absence d'image de l'avion sur la vidéo de la caméra de surveillance (bien que ceci puisse venir des limites techniques de cette caméra) ? La faible quantité de débris vus sur les photographies ?
Ces apparences sont peut-être trompeuses, mais intuitivement elles correspondent peu à ce que l'on s'attendrait à voir.

Je me doute que les experts doivent avoir les réponses à ces questions, mais j'en profite pour vous les poser (quitte à ce que vous donniez plutot des liens) étant donné que les documents sérieux sur Internet sont bien plus difficiles à trouver que les théories du complot fantaisistes, et que vous avez peut-être un avis et des connaissances personnelles à faire partager sur la question.

Athéna et moi... a dit…

Bonjour Artheval,

Ma réponse sera en fait tès simple : les avions sont de petites choses fragiles. Ils sont conçus pour résister à des variations de température et de vitesse, pour une résistance structurelle de quelques G tout au plus (2G pour un B-52). En fait, c'est bien souvent de l'aluminium et des composites.

Lorsqu'un appareil chargé de carburant (les pilotes en gardent toujours en réserve) s'écrase à plus de 800 km/H sur un mur tel que celui de la façade estérieure du Pentagone, les parties de l'avion entrant en contact avec des matières extérieures sont littéralement pulvérisée, au fur et à mesure où il poursuit sa progression, entraînée par l'inertie. Si débris il y a, ils seront donc très petits et, le plus généralement, à l'intérieur.

Et l'incendie achève de faire fondre l'aluminium (dont le point de fusion est relativement faible). Si vous trouvez des débris à la suite d'un crash "classique", c'est que bien souvent les pilotes ne piquent pas sur leur point de crash : ils vont tenter de se poser ou, à tout le moins, réduiront au minimum leur vitesse.

Sur un plan plus concret, les Américains ont les bandes radars du crash du 9/11. Quant à moi, cette polémique a été instillée par quelques personnes en manque de célébrité et dont le principal objectif était de faire de l'argent (ce à quoi Meyssan est très bien parvenu).

Et puis, comparez les images du crash sur le WTC avec celles du Pentagone : suffisament de caméras ont vu ce qui s'était passé. Aves-vous vu des morceaux de 767 sortir de l'autre côté de la tour après l'avoir impactée (et sachant que la tour est moins large que le Pentagone) ? C'est l'explosion qui a entraîné une vaporisation de débris de verre, visible au ralenti : l'avion en tant que tel n'existait plus. A moins que les lois de la physique ne soient différentes à NY et à Washington, bien entendu ;o)

Artheval_Pe a dit…

Bonjour Monsieur Henrotin,

Merci pour cette réponse très claire et convainquante.
Je suppose que c'est la structure renforcée du Pentagone qui aurait limité les dégats sur la façade dans un premier temps ?

Athéna et moi... a dit…

Les photos que j'ai vues de ladite façade montraient un effondrement d'une partie de l'aile touchée, sans doute consécutive à l'explosion des réservoirs une fois qu'ils ont pénétré dans l'immeuble.

Sur le moment même de l'impact, la section du fuselage d'un 757 est assez fine. Par contre, une fois que les ailes et les moteurs de même que la dérive passent, c'est effectivement autre chose...

Messerschmitt a dit…

D'après l'excellent livre publié par Dasquier et Guinel (les noms sont de mémoire, désolé pour l'orthographe), les ailes se sont disloquées, détachées, rabattues le long du corps de l'appareil et engouffrées dans le trou causé par le nez de l'avion, ce qui explique l'absence de débris.
Leurs sources sont de grands spécialistes aéronautiques français.
Dans le cas de Meyssan, sans vouloir "faire dans le complotisme", il semblerait qu'il ait quelques liens douteux avec le régime de Téhéran. Manipulateur médiatique ou idiot utile ?

Athéna et moi... a dit…

Très juste. Dasquier et Guisnel avait réellement fait oeuvre utile. Meyssan est un drôle de cas... Personnellement, au vu de ce qu'il a écrit, le type me semble réellement convaincu. Maintenant, sa méthode est vraiment problématique : on pique un fait, on ne le remet pas dans son contexte et encore moins en perspective et l'on brode ensuite dessus des explications forcément vraies (mais sans aucune citation de sources...).

Et vous seriez surpris de voir combien les médias dit "généralistes" peuvent s'appuyer sur le Réseau Voltaire... Sur ses liens, on a parlé de liens avec Téhéran. Personnellement, je n'ai pas de preuves. Maintenant, sans vouloir non plus faire dans le "contre-complot", il est clair que l'Iran prend systématiquement toutes les opinions qui l'arrangent/peuvent affaiblir un adversaire.

Je me souviens ainsi d'une interview par l'agence de presse iranienne, l'IRNA, qui voulait me faire dire (et à quelques autres collègues) que la disposition d'armes nucléaires par l'Iran était "normale", histoire de gagner une caution académique. Ca a pris une bonne heure et demie. N'ayant pas lâché ma position, ladite interview n'est jamais parue...

Frédéric a dit…

Il suffit le nombre de fois ou les articles du réseau Voltaire sont repris mot à mot dans les forums et autres sites généralistes comme le Wikipédia où je sévit moi même pour voir l'étendue des dégâts.

On remet en cause tout et n'importe quoi et plusieurs fois sur des mensonges purs et simples.

Le coup de l'USS Maine explosant alors que les officiers diner tranquillement en ville m'irritent profondément, j'ai beau laisser des messages sur les sites "alter-mondialistes" avec les références montrant qu'il s'agit d'une contre-vérité, aucune réponse et modification de leurs articles...

Quant à Apollo tourné dans un studio de cinéma, c'est effrayant le nombre de jeunes dur comme fer après avoir vu un "documenteur" sur le sujet, avec des collègues, on à tenté de contrer cela avec cette article :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Accusation_de_canular_du_programme_Apollo