lundi 23 juillet 2007

Blub blub (2)

Après une visite d'Hugo Chavez à Moscou, le Venezuela a finalement commandé 5 SSK de classe Kilo, Type 877 EKM. Des négociations sont toujours en cours sur la vente de "systèmes de défense aérienne avancés". Le Venezuela sera le premier Etat sud-américain de la sous-région a mettre en oeuvre de tels bâtiments.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Cette situation risque de remettre en question la stabilité régionale. Alors que Chavez nous annonce ces achats pour contrer "une invasion américaine", le pays qui s'en inquiète le plus est le Brésil, puissance régionale et maritime, et seul pays de la région à avoir un porte-avions. (Mr T)

Athéna et moi... a dit…

De fait, Mister T. a tout à fait raison. Et j'ajouterai que les Brésiliens mettent les bouchées double sur leur projet de réacteur nucléaire pour SSN.

De fait, à voir l'état régional des forces, les gentilles forces progressistes et anti-impérialistes (celles qui interdisent les médias d'opposition) sont en train de devenir l'acteur naval majeur de la zone.

alex a dit…

Jusque là, les achats de Chavez montraient surtout une volonté de solidifier son pouvoir propre. Il a effectué deux ou trois gros achats à ma connaissance, que je lisait comme suit: par l'achat de chasseurs Su, il s'afranchissait de la tutelle US et muselait ainsi les officiers de l'armée de l'air locale en coupant les contacts avec les américains, et par l'achat d'armes légères et de blindés légers, il équipait une armée de type "policière". bref, le prétexte US n'en est qu'un, personne ne peut imaginer que 35 Su feraient autre chose que de la figuration contre l'USAF ou l'USN si les usa décidaient de le démettre. Non, s'il voulait vraiment se défendre contre les us, il aurait acheté 10000 Igla au lieu de ces Su.

Athéna et moi... a dit…

Vous savez, la politique intérieure n'est pas tout. Si elle explique des commandes, elle induit nécessairement aussi des perceptions extérieures et les achats vénézueliens en sont un exemple.

Et puis, prétextes ou pas prétextes, la montée en puissance est bien réelle comparativement à ce qu'ils avaient auparavant. Si je vous suis sur l'armée policière, je vous suis moins sur les SU. Chavez sait que l'USAF et l'USN sont en surexploitation chronique (Cf. DSI pour les chiffres).

Et une trentaine de Su représentent suffisament de puissance virtuelle que pour négocier à son avantage, contrairement à des Igla bien moins visibles et uniquement utiles en posture défensive. L'esthétique de la puissance est une composante essentielle de la manoeuvre d'armement, en toutes circonstances.