dimanche 20 juillet 2008

une bibliothèque, c'est lourd...

Et je ne parle pas des meubles (une rafale d'indémodables "Billy" de chez Ikea devant débarquer prochainement) mais bien des ouvrages. Je vais profiter de mes congés, à partir de vendredi prochain, pour déménager.

Résultat, 17 caisses grand format de bouquins, depuis une présentation des oeuvres de Teilhard de Chardin chez Marabout d'une vingtaine de grammes jusqu'aux Flottes de combat 2008 (comptez 2kg).

Soit, à vue de nez et en me conformant aux prescriptions des déménageurs en termes de charge unitaire, environ 500 kg de lectures... sans compter une collection complète d'au moins 5 titres de magazines. Comment ça, j'ai une carrure de sandwich SNCF ?

7 commentaires:

philippe a dit…

"Flottes de combat 2008" à la pesée accuse 3,865 kg

Sica a dit…

Bon courage!

J'ai déjà eu l'occasion de déménager plusieurs fois ma bibliothèque et mon dos s'en souvient encore :-)))

Have fun!

Sica

Anonyme a dit…

Même boulot pour moi, faisant (aussi, peut-être) bruxelles - aix en provence, avec, aussi, des brouettes de bouquins (la tête de ma femme: "Tu trieras un peu quand même, hein?..."). Courage, patience et abnégation...

alex

clarisse a dit…

Ça peut être aussi l'occasion d'essayer un nouveau classement : pas forcément par genre ou par ordre alphabétique mais par sujet et par étagère. C'est long, mais le résultat est gratifiant quand l'utilisation devient plus efficace.
Évidemment, il y a le problème des ouvrages à double ou triple entrée... tout un art, le rangement d'une bibliothèque !

Le Compas a dit…

Tu me fais peur !

Athéna et moi... a dit…

Meuh non cher Compas. Monsieur D et Monsieur L seront là aussi, de même que 3 pros. Sans compter mes petits bras, nécessairement musclés.

Anonyme a dit…

Moi aussi j'ai quelques kilos de documentation (DSi, Raids, catalogues de fabricants,...). Il faudrait une fois que je pèse ce que j'ai. Mais bon 500 kgs ! Une demi-tonne ! Le problème c'est que dans ma petite chambre je n'ai pas de bonnes étagères avec des cloisons, je dois tout empiler !