mardi 4 mars 2008

L'US Navy lance des Tomahawk contre Saleh Ali Saleh

Un nombre inconnu de missiles Tomahawk ont été lancés hier par des bâtiments américains contre "des cibles d'Al Qaïda connues" se trouvant à proximité de la ville de Dobey, sur la frontière kényane. En l'occurrence, Saleh Ali Saleh Nabhan semble avoir été visé.

Il serait impliqué dans un attentat visant un hôtel de Mombasa en 2003 et dans le lancement d'un MANPAD contre un appareil civil israélien, la même année. L'année passée, la Navy avait effectué des tirs (au canon) contre des positions de l'Union des tribunaux islamiques.

6 commentaires:

Frédéric a dit…

Sur des articles africains, on fait de raids de l'aviation; Confusion avec les cruises missiles ?

Athéna et moi... a dit…

non, j'ai confirmation via Washington (l'avantage d'avoir ses correspondants !).

Frédéric a dit…

Je parlais de la confusion des témoins, des habitants parlent de 3 bombes sur des habitations et entrepots de ''cat'', la drogue locale dans la ville de Dhoble en plus du tir de missile.

Le bilan est vraiment ''contradictoires'', 3 blessés d'un coté, 6 morts de l'autre ou méme 4 vaches victime du raid dans cette article :

http://www.lexpress.fr/info/infojour/reuters.asp?id=66167

philippe a dit…

Les "Gun ships C130" avaient aussi canonné l'an dernier.

Ces frappes dans la profondeur démontrent toute l'utilité de disposer des vecteurs différents (SNA/FREMM AVT) pour délivrer les MdCN. Pourvu que nos décideurs politiques ne réduisent pas les commandes de 250 Scalp naval dont 50 pour les Suffren. Y compris la cible de dotation de l'escadrille des 6 sous-marins d'attaque en prévision.

Anonyme a dit…

Question un peu tardive, le temps de vol d'un missile de croisiere n'est il pas contradictoire avec une frappe d'opportunité, même à proximité de la cote ?
A.g.

Welf a dit…

Question en passant, qui n'intéresse sans doute personne: quelle est la légitimité de cette action au regard du droit? Les Etats-Unis ont-ils un mandat du gouvernement Kenyan, de l'OUA ou de l'ONU pour procéder à des frappes sur le territoire d'un autre État souverain?