lundi 3 septembre 2007

Comment appliquer la résilience en Belgique ?

C'est la question que m'avait posé en son temps un haut responsable belge et qui a été l'objet d'une note de travail ébauchant des solutions propres à la Belgique, et qui vient juste de faire l'objet de la seconde note d'analyse du RMES.

7 commentaires:

Frédéric a dit…

En 1996, la presse avait révélé un plan de la police belge de prévention antiterroriste :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stay-behind_en_Belgique

Quand est il aujourd'hui ?

(Je sais, j'ai eu beau corrige l'article, l'ensemble laisse à penser que c'est les SR occidentaux qui sont les "méchants"...)

Athéna et moi... a dit…

Bonjour Frederic,

En fait, Gladio a été révélé en Belgique alors que Guy Cöeme était ministre de la défense, donc vers la fin des années 1980. Comme stay behind de l'OTAN (et donc non limité à la Belgique), Gladio devait permettre d'organiser la résistance à l'encontre des troupes soviétiques une fois l'Europe de l'ouest envahie - ce n'est donc pas du contre-terrorisme. Plusieurs très bons ouvrages ont été écrits sur le sujet, principalement en anglais.

Athéna et moi... a dit…

Petite rectif (après lecture de l'article du Wikipédia ; j'aurrais du commencer par là !) : ITC ne saurait en aucuns cas organiser ce genre d'actions : la surveillance relève de SGRS et de la sûreté. ITC s'occupait... des infrastructures et du host nation support. Que l'intention ait pu exister, c'est possible évidemment. Mais on ne peut pas considérer cela comme un plan de lutte anti-terro (qui suppose un aval politique et qui n'existe toujours pas d'ailleurs, le "plan national de sécurité" de 99 étant trop peu précis à cet égard...)

Frédéric a dit…

"host nation support" ? Support des infrastructures nationales vitales comme l'électricité ?

Au fait, si vous avez des livres "sérieux" sur le Stay-behind, pouvez me passé leurs références et savez vous si "Nato’s secret Armies : Terrorism in Western Europe" par Daniel Ganser dont est tiré l'immense majorité des infos sur les divers réseau est "objectif" ou y est il biaisé ?

Les quelques paragraphes traduits en français me laissent perplexe.

Athéna et moi... a dit…

Ouh là, vous cherchez trop loin ! Non, en fait, en HNS il s'agissait de faciliter la circulation des unités OTAN transitant par le territoire. Je vais tacher de voir les références. Un de mes stagiaires a travaillé sur le sujet.

Frédéric a dit…

Entendu, j'aurait cherché sur google avant de me ridiculisé :

Résumé de l'OTAN :

http://www.nato.int/docu/handbook/2001/hb080202.htm

Gros pavé de l'US Army :

http://www.army.mil/usapa/epubs/pdf/r570_9.pdf

Frédéric a dit…

Je vous voulais bien entendu écrire :

J'aurais du chercher...