mardi 16 septembre 2008

King David débarque à Centcom

Soit l'occasion d'une petite interview à lire dans Le Temps à paraître demain. D'où aussi une petite discussion avec la journaliste : "King" Petraeus sera-t-il en mesure de faire face ? A priori, notre maître es-adaptation contre-insurrectionnelle ne va pas s'amuser. Il ne s'agit plus uniquement de faire de la contre-insurrection - et, apparement, il cogite à la situation agfhane depuis quelques temps - mais aussi de jouer dans le domaine politique.

Il faut d'abord gérer les "caprices" et autres desideratas politiques des membres de l'OTAN. Il faut ensuite gérer la problématique pakistanaise, non seulement en plus essors mais également de plus en plus explosive. Il faut enfin gérer tout un théâtre d'opérations, le plus complexe qui soit. Avec de sympathiques zones à gérer, telles que le Yemen, la Somalie ou encore l'Iran. Sans compter l'Irak.

Bref, c'est à lire demain. D'ici là, le "Strato-thon" aura encore évolué : pour l'heure, 161 sur 444. Quand on vous dit qu'on avance !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

The right man in the right place :
C'était déjà l'opinion de voltaire sur l'importance historique de la bonne personne pour le poste de souverain éclairé.
On peut remarquer que lors de son "investiture" en Irak on présentait paetrus comme le général le plus intelligent de l'armée US et que maintenant tout le monde trouve normal que la situation se soit améliorée en Irak...
Si quelqu'un peut faire qq chose en A-Stan ce ne pourra être que lui. Peut-être un futur président si il y réussit tant l'homme est présenté comme fin...
BPCs

Anonyme a dit…

S'il doit gérer l'intervention belge, Piet De Crem et l'opposition PS, il va enfin apprendre le sens du mot bourbier.
alex

Pierre a dit…

A ce titre, une analyse de Petraeus

http://is-pal.blogspot.com/2008/09/galula-et-petraeus-militaires-et.html

Stéphane T a dit…

Joseph,

Pour info, je livre ma propre analyse sur le bilan de son action à la tête de la MNF-I...
Sinon, il est évidement que je lui souhaite bon courage (gérer des Belges et des Français.....)
Cordialement

Frédéric a dit…

Avoir le bon personnage à la bonne place, certes, mais ses collaborateurs sur le terrain seront ils à la hauteur ? A ce niveau de responsabilités, il est quasi impossible au chef de faire du ''micro management''.