jeudi 14 août 2008

Géorgie : les enjeux

Tanguy Struye et Alain De Neve ont fait paraître ce matin une op-ed dans La Libre Belgique sur le conflit géorgien : à lire ici. Notons l'importance qui y est donnée à l'influence stratégique en mer noire.

2 commentaires:

Frédéric a dit…

Vérifier les prix dans les stations services, j'ai bien l'impression qu'ils vont repartir à la hausse :

http://www.lejdd.fr/cmc/scanner/international/200833/azerbaidjan-petrole-export-via-la-georgie-gele_141735.html?popup

Suite à la destruction d'un pont ferroviaire, l'Azerbaïdjan coupe le robinet...

Anonyme a dit…

"Notons l'importance qui y est donnée à l'influence stratégique en mer noire. "
Certes mais les Dardanelles ne permettent pas le passage des porteavions (la convention de Montreux ) qui de toute manière seraient bien vulnérables en mer Noire.
L'influence sur la mer noire s'exerce de la terre donc des pays limitrophes (Turquie, Roumanie etc...).
Pour le controle des mers fermées l'aviation est l'outil privilégié que ce soit pour appuyer une force de frégates ou de transports.