jeudi 24 avril 2008

La pointe de la lance, émoussée ?

Une inspection récemment conduite par l’US Navy a démontré que le Chosin, un croiseur de la classe Ticonderoga et le Stout, un destroyer de la classe Arleigh Burke, étaient inaptes au combat.

Ainsi, la majeure partie de leurs missiles ne pouvaient pas être tirés ; les systèmes de leur pont hélicoptère n’étaient pas opérationnels et leurs radars Aegis ne fonctionnaient pas correctement.

L’affaire fait grand bruit aux Etats-Unis (où ce type d’évaluation touche plutôt des navires de soutien ou, au pire, des frégates) dans la mesure où elle touche des navires considérés comme la « pointe de la lance » des capacités de combat en surface.

2 commentaires:

Frédéric a dit…

Vont il faire d'autres vérifirications à bord des autres navires de combat ?

C'est grave, des navires à un milliards de $ pièce dans cette état, c'est un ''scandale''.

pascal a dit…

le CHOSIN date de 1991
le STOUT était à la veille d'une refonte...

C'est bien beau de battre les océans mais çà se traduit par des usures rapides