mardi 15 janvier 2008

Exclusif : Belgique, vers un abandon des AIV et des 90 mm ?


La vente de 71 blindés belges au Liban pour 3,5 millions d’euros – dont 43 Leopard 1A5BE pose question à certains égards : sachant qu’il en existait 132 et que 52 sont en ligne, seront-ils prélevés sur ceux en dépôt ou viendront-ils des unités de première ligne, sachant que les AIV dotés de tourelles en 90mm arriveront dans les unités dès, théoriquement, 2011 ? 3,5 millions d’euros, n’est-ce pas peu en fonction du volume de la commande ? Par ailleurs, la vente, conclue avec le chef d’état-major libanais, le général Sleimane – candidat à la présidentielle libanaise – n’est-elle pas une façon d’acheter la sécurité des Belges affectés à la FINUL II ?

Fraîchement nommé vice-président de la commission défense de la chambre des représentants belges, le député Denis Ducarme va interroger ce mercredi le nouveau ministre de la défense, Pieter De Crem, à ce sujet.

Dans le même temps, il posera également la question de savoir dans quelle mesure les commandes en AIV (en fait, des Piranha IIIC) – et plus particulièrement les tourelles de 90 – peuvent être annulées.

Dans le débat roue/chenilles et tenant compte des expériences australiennes (ASLAV) comme américaines (Stryker), le 8x8 pose un problème de mobilité et son blindage apparaît comme faible face à la prolifération des différentes évolutions du RPG.

Dans le même temps, le choix du 90 mm avait, en son temps, surpris. Si le calibre est considéré comme standard OTAN, il n’est pour l’heure utilisé que sur les ERC-90 français et n’est en rien comparable à un 105 mm (CMI, qui le fabrique, indiquant qu’il peut être efficace sur T-62 au maximum) ou à un 120 mm.

En fait, la décision du gouvernement belge signifiait clairement la fin de la capacité à traiter des chars adverses, au moment même où même des armées qui avaient décidé d’abandonner le char de bataille (comme l’Australie et le Canada) revenaient sur leur choix. Si elle avantageait les industries wallonnes (CMI étant, avec ENGESA, la seule à fabrique ce calibre), le plus piquant est que la même CMI fabrique également un 105mm.

On notera que le nouveau ministre de la défense, alors qu’il était dans l’opposition, avait critiqué le choix du 90mm et qu’une controverse – certes, j’y étais pour quelque chose – s’en était suivie, appuyée d’ailleurs par un professeur de balistique de l’ERM. Autrement dit, le nouveau ministre (si je ne m'abuse officier de réserve... dans les blindés) est susceptible d'amender sérieusement la politique de défense développée par son prédécesseur, André Flahaut.

Pour rappel, la Belgique a commandé 138 AIV (pour un montant supérieur à 500 millions d’euros, certaines sources parlant de 700 millions), 32 tourelles téléopérées ORCWS-30 de 30 mm pour 40 millions et, probablement – CMI ayant été discret – 40 tourelles de 90 mm (prix inconnu). A terme, la cible est de 242 AIV.
Précision a posteriori : on me fait très justement remarquer que P. De Crem n'était pas officier dans les blindés, contrairement à A. De Decker.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

L'hypothèse selon laquelle ce contrat serait un moyen "d'acheter la sécurité du contingent belge de la FINUL" ne me paraît guère convaincante. En réalité, ni le général Sleimane, ni l'armée libanaise ne peuvent faire grand chose pour assurer la sécurité de la FINUL face à des attaques à la bombe comme celles qui ont récemment visé les casques bleus au Liban.

A priori, la vente de blindés à l'armée libanaise aurait même plutôt un effet négatif pour la sécurité de notre contingent, puisque la Belgique fournit du matériel qui pourrait être utilisé contre des groupes radicaux en cas d'incidents similaires à ceux de Nahr al-Barid. Et lesdits groupes pourraient donc chercher à nous "punir" pour cette démarche.

Anonyme a dit…

Je me permet de faire une petite rectification, ce n'est pas Pieter de Crem mais Armand de Decker qui a réalisé son service militaire dans la cavalerie.

Amicalement

Anonyme a dit…

Mmmhh... Notre plus gros problème pour l'heure, c'est le Hezbollah, pas le Fatah al Islam, dont les reliquats opèrent plus au nord.

Et Sleimane étant pro-syrien, je trouve que justement la question a tout son sens ;o)

Anonyme a dit…

Intéressant.

Maintenant, trois objections:

1. Un contrat a été signé, des pénalités à payer, plus que probablement, en cas de diminution du volume de la commande. Il serait étonnant que l'on se permette cette dépense. (Par ailleurs, il paraît, à confirmer, que l'on aurait annulé une commande d'une frégate en France, avec lourdes pénalités, pour acquérir les seconde main hollandaise. Est-ce vrai?)

2. Il serait étonnant que la même majorité remette en cause ses choix précédents, De Crem peut danser sur sa tête. Et inutile de dire ce qui arrive dans deux mois.

3. On n'a pas d'argent pour un véhicule plus conséquent, même un Leo II A6 d'occaze.

Qu'en pensez-vous?

Commentaire au sujet du 90 mm: deux sociétés produisant ce calibre, en effet, et une seule sur le continent Européen, contrairement aux producteurs de 105 mm, donc une manière sûre d'avantager une société wallonne de son coin sans risquer d'ennuis. (Flafla hésitait déjà au sujet de l'achat du FN2000, bien inutilement vu les traités dans leur forme actuelle.)

alex

Anonyme a dit…

Dire que Sleimane est "pro-syrien" est une simplification abusive. Disons qu'il est plutôt bien vu par la Syrie mais qu'il est aussi acceptable du point de vue de la majorité libanaise et de ses alliés occidentaux. C'est bien pour cette raison qu'il est le candidat le plus sérieux à la présidence. Un pur "pro-syrien" n'aurait jamais pu se retrouver dans cette situation. Et pour rappel, à l'heure actuelle, c'est l'opposition "pro-syrienne" qui bloque son élection à la présidence, pas la majorité "pro-occidentale".

Par ailleurs, il est également faux de prétendre qu'il n'y a aucune présence jihadiste au Sud-Liban. Depuis les années 1990, la principale concentration de militants jihadistes au Liban se trouve dans le camp de Aïn al-Hilwe, à Saïda, ville que l'on surnomme la "capitale du Sud" ...

Athéna et moi... a dit…

Bonsoir tout le monde,

Alors, pour répondre à Alex : la commande se situe à 138, le reliquat pour en arriver au 242 n'a pas été commandé.

Reste aussi à voir les modalités du contrat (inconnues à ma connaissance).

Sur les occases, il n'est pas dit que l'on ne puisse pas les payer : tout dépend, la encore, des conditions.

Et puis, sur le fait de revenir sur les décisions du gouvernement précédent, deux paramètres sont à prendre en ligne de compte : 1) le centre de gravité de V III est flamand ; 2) V III n'est pas éternel et, vu la position du CD&V, De Crem risque bien de durer plus longtemps à son poste.

Par ailleurs, la législation européenne nous autorise toujours, dans le domaine des armements (art. 233 Nice, si je ne m'abuse) à privilégier nos constructeurs. Dans le cas des F2000, Flahaut avait voulu jouer la concurrence officiellement pour jouer le jeu "pro-européen" mais, pratiquement, pour faire pression sur la FN.

Athéna et moi... a dit…

Sur les affiliations politiques de Sleimane, effectivement, il est plus consensuel que le commentaire plus haut le soulignait.

Mais ça signifie aussi qu'il ne sera pas un adversaire de Nasrallah... qui lui, par contre, à un sérieux problème avec des djihadistes en leur temps subventionnés par Ryad... et qui ont bénéficié d'un encadrement d'"anciens" de la campagne d'Irak (je ne parle évidemment pas d'Américains ;o)

Ceci dit, sur la présence de djihadistes dans le sud, à ma connaissance, ils sont plutôt calmés depuis Nahr : si une faction au Liban fait l'unanimité contre elle, c'est bien celle-là.

Clairon a dit…

Cher Joseph,

Je ne crois pas que Peter De Crem soit officier de réserve dans les blindés.

Dernièrement dans une émission de la VRT, à la question "avez-vous fait votre service militaire", il a répondu : "J'ai fait un mois et puis une malformation a été détectée et j'ai été exempté, j'ai dû être opéré d'ailleurs pour cette malformation il y a quelques années". Cela sans vouloir donner plus de détail sur la maladie/malformation.

Cordialement,

Clairon

Anonyme a dit…

Il ne faut pas mettre en danger nos hommes avec ces véhicules... et encore moins leur donner du 90 mm, dont tout le monde sait qu'il est dépassé depuis des années !

Anonyme a dit…

(Par ailleurs, il paraît, à confirmer, que l'on aurait annulé une commande d'une frégate en France, avec lourdes pénalités, pour acquérir les seconde main hollandaise. Est-ce vrai?)
Il s'agissait d'un contrat pour un bâtiment de commandement et soutien logistique et transport stratégique-BLST, et non d'une frégate. La commande avait été fait chez De Schelde, chantier hollandais et pas français...

Anonyme a dit…

Il y a encore le dossier AIV chez le conseil de l'Etat! Patria Oy contre l'état Belge. La demande Belge pour le DFC était de détruire un T-62 standard a distance. Pourquoi pas le CT-CV 105mm de CMI? Trops de concurrence internationale? Dans le cas de l'UE, faudrait voire chez EDA.

Monsieur Henrotin, faites moi le plaisire d'évauler le prix du PIIIC contre le AMV. Je vous pousse en direction de la Slovène pour l'AMV.