dimanche 9 septembre 2007

Being hurt without being hit...

Il y a quelques mois de cela, DSI faisait le point sur les possibilités de SIW (Strategic Information Warfare) et concluait que, si aucune guerre de ce type ne s'était encore produit, une capacité "de seuil" était atteinte.

Rien de neuf en cela, j'approuvais totalement les conclusion de David Lonsdale, le "poulain" de Colin Gray dans son excellent The nature of war - clausewitzian future.

Ce fameux seuil semble de plus en plus proche. Après les attaques sur les Pays Baltes, celle menée sur le Pentagone par la Chine (sur ses intentions, on renvoie à ce niveau nos lecteurs sur le commentaire du Livre blanc chinois dans DSI 25) tend à le montrer. Une excellente analyse "de premier jet", à cet égard, à été mise en ligne sur le blog du schizodoxe, qui relaie au passage la soirée "Artefact" de Dantec, au soir du 9/11.

Tout un symbole, je serai ce jour-là à Toulouse pour l'Université d'été de la Défense. La question à 100 Euros : lequel des événements sera le plus visionnaire ?

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Le cassoulet de Castelnaudary ? ou les jolies de filles de Toulouse ?

Bon séjour dans la région Midi-Pyrénées Joseph.

Athéna et moi... a dit…

Plutôt Cassoulet et Airbus (si je dis les filles, je me fais massacrer par Madame).

Mais malheureusement, je n'y serai qu'un jour, bouclage du DSI et du T&A obligent, pas trop le temps de visiter donc ! Mais bon, je ne désespère pas ;o)

Frédéric a dit…

Comment prouver qui est coupable dans ce type d'attaque ?

Je signale cette post qui indique qu'une arme du crime virtuelle n'est pas facile à trouver :

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2007/09/cyberattaques-p.html

Frédéric a dit…

Je pense m'étre trompé de post :

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2007/09/cyberattaques-p.html

Frédéric a dit…

Bizarre, il n'y a rien de nouveau sur le net sur le nouveau Air Force Cyberspace Command. Il s'est fait vaporisé par les hackers chinois ? :)