jeudi 4 septembre 2008

Voilier français piraté : la Marine prête à la contre-attaque

Les moyens militaires français présents dans le golfe d'Aden, notamment une frégate de la Marine nationale, et à Djibouti, sont "prêts" à une éventuelle "mission" après la capture par des pirates au large de la Somalie d'un voilier avec deux Français à bord.

Ces différents moyens militaires sont "prêts à remplir les missions qui leur seront confiées", a poursuivi le porte-parole de l'EMA, selon qui le "plan pirate mer n'a pas été déclenché". Il a par ailleurs souligné que "l'on n'est pas du tout actuellement dans (la) configuration" de l'intervention menée en avril pour la libération du Ponant.

2 commentaires:

Frédéric a dit…

Le nombre de navires piraté est vraiment impressionnant actuellement; Les navires de guerre sont bien trop peu nombreux sur zone pour faire quelque chose de significatifs.

Cela montre l'intérêts de ''gardes côtes'' avec des dizaines de petits cotres armées à l'échelle mondiale pour lutter contre cette épidémie de banditisme naval.

clarisse a dit…

Lire à ce sujet le billet de Nicolas Gros-Verheyde
http://bruxelles2.over-blog.com/article-22632474.html

Le veto britannique bloquerait en effet toute action maritime européenne, alors même que les obstacles stratégiques, financiers, juridiques et opérationnels semblent pouvoir être aplanis.