mardi 15 juillet 2008

Bon, plus de gouvernement... divaguons alors !

Comme vous le savez certainement, le premier ministre belge a démissionné, au terme de l'échec des négociations communautaires. Bon, nous voilà à nouveau sans gouvernement, de quoi laisser pas mal d'options sur la table. Si, personnellement, je pense que nous allons vers un confédéralisme poussé, imaginons un peu un rattachement à la France ou encore l'ancrage de ce qui resterait de la Belgique - soit Bruxelles et la Wallonie - à la France.

Dans les deux cas de figure, Paris aurait la haute main sur la défense. Petit calcul : si chaque "Belge néo-Français" (grosso-modo, 4 millions d'habitants) payait ce qu'un Français paie pour la défense (ce qui ne serait que justice)... les "néo-Français" paieraient annuellement 2,372 milliards d'Euros. Soit un peu moins que ce que ne paient 10 millions de Belges pour leur défense.

Bon, et bien... on l'a presque, le 2ème PA !

14 commentaires:

Philray a dit…

Oui, mais il faudra nous donner aussi le roi, vous n'allez quand même l'abandonner aux Flamants !
Pour le PA2, c'est la ...Royale qui va être contente !

Welf a dit…

C'est un calcul un peu biaisé: une fois qu'on aura payé:

- les commissions de réflexion sur la fusion des deux armées,

- les auteurs du nouveau livre blanc rendu indispensable par la révolution du contexte géopolitique français,

- les formations linguistiques de l'armée pour passer au "septante" et "nonante" qui sont quand même plus logiques,

- les sociétés de conseil en outsourcing,

- les sociétés de conseil en recyclage des canons de 90mm,

- les sociétés d'outsourcing de la production des gaufres liégeoises,

- les séminaires d'intégration rue des Bouchers,

- la refonte totale des uniformes de la nouvelle armée,

- les chargés de mission de la nouvelle carte militaire,

- les pénalités d'annulation des contrats de maintenance des F-16, qui devront être de nouveau signés quelques mois plus tard par Bercy (une fois qu'un énarque aura réalisé que Dassault ne sait pas faire),

- la traduction en Belge par le CID (via une société offshore) des oeuvres du Prf Coutau-Bégarie,

- les frais de mutation des officiers généraux belges à Carcassonne...

Et tous les autres frais annexes générés par notre capacité mondialement reconnue de gestion optimale des organisations dans le cadre de la fusion des deux armées...

Il ne restera plus grand chose.

La solution est sans doute plus simple:

rattacher la France à la Walonnie.

Welf, la solution est parfois dans le changement de paradigme :)

François a dit…

Je pense qu'il faut arrêter de se mas****** en pensant au PA2. L'affaire est enterrée, pas de volonté politique, pas d'argent. Ce qu'il faut c'est commencer les réflexions et le lobbying pour la construction de 2 PA(N ?) d'une même série, vers l'horizon 2015-2020. C'est à dire lancement des études en 2010.
Le CdG aura en 2015, pour certaines parties de sa coque, 24 ans voire plus mais seulement 14 ans de service opérationnel.

Ze'ev a dit…

Bruxelles avec vous? Hors de question. Bruxelles n'est pas une région à part entière, elle est qu'un Région pour pouvoir fonctionner comme Capitale Fédérale. Plus d'état Fédérale, plus de Région Capitale. Sa restera un territoire administré de façon bilingue mais Flamande. Commes vous allez nous seulement prendre Bruxelles 19...ni zwanse hé.

Philray: Le roi, on vous le donne gratuit.

Athéna et moi... a dit…

@Welf : j'ai déjà commencé : la rédaction de DSI ne parle plus d'endives mais de "chicons", plus personne n'ignore plus la signification de "brol" et... "schmoll" est le terme le plus usité de la rédaction... qui ne tique même plus lorsqu'elle entend "septante" et envisage sereinement de manger des croquettes aux crevettes ;o)

Remarquez, aussi, l'hybridation culturelle : en plus d'avoir l'accent français, je "crains dégun", sort mes articles à la "sauvage" et enguirlande mes auteurs quand c'est "n'importe nawak".

C'est quand même beau, la langue française ;o)

Athéna et moi... a dit…

@ze'ev : Bruxelles est constitutionnellement une région à part entière... et son statut de région ne découle pas tant de sa position de capitale fédérale que du fait qu'elle soit bilingue.

Remarquez, une mauvaise langue (qui se trouve avoir été un de mes profs d'unif'...) et qui est "Flamand de Bruxelles" nous montrait, cartes en main, que la 2ème langue de Bruxelles n'était pas le Néerlandais (que je respecte beaucoup, au demeurant) mais... l'anglais, UE et NAVO obligent.

Vous savez, Ze'ev, je suis quelqu'un de pragmatique. J'aime beaucoup Bruxelles, spécifiquement parce qu'elle est un brassage formidable de populations de toutes origines mais aussi parce qu'elle est naturellement une ligne de fracture, notamment entre mondes latins et germains...

C'est pour cela que je privilégie l'option du confédéralisme. Mais, avouez tout de même, que les partis flamands sont tèrs "brouillon" quant à ce qu'ils veulent ultimement. Et de là naissent beaucoup d'idées....

Philippe a dit…

Waouh ! Joseph tu as forcé sur le pastis ou quoi ? LoL pourquoi les belges francophones voudraient appartenir à la France ? Ou Les Flamands aux Pays-bas ?

Votre premier ministre vient juste d'abandonner ses fonctions que l'on songe à une cission ou une guerre civilo-politico-languistique. LoL

Si vous voulez trouver des ingénieries financières pour lancer notre PA2, autant demander à nos exilés fiscaux se trouvant dans votre pays pour échapper aux pressions fiscales ISF/Taxes et autres, de nous en financer une partie. Pour anecdote :

Rien que ceux exilés en Suisse en additionnant leurs patrimoines et fortunes, le montant des riches français vivant en Suisse est de 55 Md€ (Milliards), alors on peut imaginer celui des exilés fiscaux français sur le territoire belge.

Christine Lagarde peut aussi demander à la commission de l'UE à Bruxelles de ne pas prendre en compte dans nos dettes publiques, les crédits équipements qui indirectement (quelque part) assurent la sécurité de l'UE.

Ou alors, un geste symbolique pour relancer l'Europe de la défense, que la dites commission donne 2500M€ d'aides financières pour la construction de notre PA2.

Enfin, il faut que Sarkozy leur dise, "I want money back"

Cette digression et cet entrefilet ne sont pas à prendre à la lettre. Ce n'étaient que boutade et parodie

Ze'ev a dit…

Bruxelles Région Capitale une Région à part entière? Je crois pas , non. Elle n'a pas des pouvoirs législative décretale mais des ordonnances. 2 Communautées et gouvernement paritaire. Base territoriale non-constitutionelle mais sur base d'une loi a majorité spéciale. Création qu'en 1988, les autres dépuis 1980.

Bruxelles, pour moi s'était ma ville. Problème est que comme Néerlandophone je n'y savait plus vivre de manière convenable. Administration francophone (non-bilingue) qui m'envoie bouler car je parle le Néerlandais etc, etc. Brassage si formidable que les gens vont vivre dans des ghetto's où s'enfuie vers le Rand.

Fracture naturelle entre monde Latin et Germains? Non. La Franchisation de Bruxelles ne s'est commencée que aprés 1799 et que cette franchisation a été soutenu par l'administration unilingue Francophone Belge et puis bilingue comme administration centrale. Est ce n'est que après la 2ième guerre mondiale que les Francophones y forment la majorité. La Fracture naturelle que vous cherchez est plus aux sud, c'est la frontière linguistique. C'est un p'tit peux comme dans le Nord Français...Franchisé elle aussi.

Brouillon? C'est assez simple pourtant. Il y deux camps en flandre propagés dans les différents partis: camp 'Belgiciste' et 'Flamandiste'.

Le VLD est plus dans le camp Belgiciste, mais les jeunes s'en ralent. Le SP.a ne le sait pas, status quo. VB et LDD je doit pas vous le dire. CD&V est conféderaliste et le N-VA accepte une conféderation.

- On veut plus de compétences socio-économique pour se faire une politique mieux adaptée pour les gens et qui fait survivre notre économie (dominante Belge, base de solidarité).

- Puis il y a le problème BHV qu'on doit scinder si on li biens tout l'arrêt de la court constitutionelle. Scinder BHV ne change riens du tout 'aux droits de Francophones'. Mais les Francophones s'en foutent, veulent l'élargissement de Bruxelles Région Capitale avec des communes Flamandes. Le FDF (et le rest du troupeaux) nous engeule qu'on n'adhère plus aux accords de pacification de 62/63. Sa alors, quands les Francophones n'on jamais mis en place les loi linguistiques dans la région de Bruxelles Capitale depuis 1932 et qui faisait partie de 62/63.

Nous voulons pas la fin de la Belgique. On a jamais parlé de la fin de la Belgique (Cordon Sanitaire). Nous voulons seulement un réforme de l'état pour saufgarder notre économie (sinon la solidarité ça va être schnoll car on va pas avoir l'argent de surplus, c'est assez simple et c'est pas une menace). Et il faut une solution à BHV sinon aucune éléction fédérale serra constitutionel, c'est assez simple non?

Vous allez me lancer le Cartel et la N-VA. Mais pour nous le FDF est la même chose que le VB.

Si sa continue comme ça, on va plus avoir besoin d'une Belgique. Que-est-ce que les Francophones veulent? Un Status Quo, provoquer la Fin de la Belgique? Plus d'argent, encore?

La Flandre vers les Pays Bas? Hahaha, elle est bonne. Jamais.

Ze'ev a dit…

Sur le calcul. Vous n'avez pas oublié la somme d'aux moins 5 milliards d'€ de transfers pour la Wallonnie? Sinon, c'est 2,372 milliards - 5 milliards= -2,628 milliards d'€. ;p

C'est la somme minimale que la Flandre paye pour la Wallonnie.

Ze'ev a dit…

'Confédération' Belge. Oké, mais sur base de 3 régions-communautées. Flandre, Wallonnie, Eupen-Malmédy (Germanophone).

Il y aurait toujours la question de Bruxelles 19. Sous aucun cas nous laisserons Bruxelles 19 aller vers la Wallonnie et un corridor est éxclu. C'est pas parce que c'est la seule ville en Flandre qui n'as pas été flamandisée (réaction contre la Franchisation Belge, de 1830 jusque 1962/63) et qu'il y a une majorité Francophone graçe à l'immigration et l'UE (Lingua Franca première était le Français) et graçe aux politiques 'Belges' et car les bourgemestres s'enfoutent de la loi linguistique spécifique pour Bruxelles 19 (depuis 1932). Vous savez bien que moi que si nous perdons Bruxelles ça va être plus que les 19 communes, mais les communes à facilité et les communes (ou cartiers) 'avec un minorité de Francophones assez grande'. 'Le très grands Bruxelles' est hors de questions.

Pff, en faite je n'aime pas parler de ce merdier communautaire sur ce blogue car c'est aussi pour s'en enfuir que je viens ici.

Sica a dit…

@Philippe et Ze'ev

Les propos de Ze'ev montrent combien la Flandre et les Francophones n'ont plus grand chose en commun. Sans vouloir ouvrir une polémique avec Ze’ev (car ce blog n’est pas celui du débat communautaire belge), je ne peux pour autant laisser de tels propos sans réponse car les Francophones ont une tout autre vision des causes et responsabilités de la crise actuelle.

Nos projets sont aujourd'hui clairement divergents et il sera extrêmement difficile de créer une nouvelle Belgique car, même dans le cadre d'une Confédération, le problème de Bruxelles restera entier. Nous sommes aujourd'hui dans une négociation fermée où aucune solution win/win ne sera trouvée.

C'est pourquoi on se dirige progressivement vers la fin de la Belgique. Une fin souhaitée depuis des décennies par la Flandre et plus récemment par les Francophones. Quant à une possibilité de rattachement à la France, Cher Philippe, c'est une idée qui fait son chemin même si ce dernier sera semé d'embûches.

Le constat est triste mais vouloir échapper à la réalité du profond fossé qui divise (je le crains définitivement) les Flamands des Francophones serait improductif.

Sica

Ze'ev a dit…

Sica: Nous sommes les enfants de notre communauté. Je vais pas vous haïr car vous avez une autre opinion sur le suject. Je n'ai pas de problèmes avec vos propos ou l'opinion de Henrotin sur le sujet.

Il y a un grand fossé entre les deux communautées principales. Le problème est la vision sur la Région Bruxelloise. Pour les Francophones c'est une région a part entière, pour nous elle ne l'est pas et ne l'a jamais été. C'est la raison principale du blocus.

Mais il me fallait réagir car Bruxelles était dans le colimateur. C'est pas si simple. Soite, sujet clos pour moi.

Anonyme a dit…

Moi aussi je pense que la fin du pays est pour bientôt, et tant mieux. Mieux vaut un bon divorce qu'un mauvais mariage. Les gens en ont marre de tout ses problèmes. Les flamands et les wallons ne sont pas pareils : langues différentes, cultures différentes, histoires différentes,... Que chacun vive sa vie. Personelement je n'ai rien contre les Flamands et je comprends leurs envies d'indépendance. La Wallonie est aux mains de ministres corrompus et incompétents, rien n'est fait pour redresser la situation, et quoi qu'on en dise la Flandre paye bien pour la Wallonie. C'est un Wallon qui le dit, chacun vit sa vie, que les Wallons se battent pour la prospérité de leur région et arrêtent de mendier en Flandre. Je ne suis pas "anti-wallon" vu que je le suis, mais je suis pour une Wallonie prospère et, ça passera par une séparation avec la Flandre.

Ze'ev a dit…

anonyme: Il y a de la corruption chez nous aussi.

Le problème (de mon point de vue) est qu'il y a pas de politique (de redressement libéral) pour redresser le chaos économique dans le sud du pays. On compte trop sur la solidarité, un système de subsides que nous pouvons pas tenir économiquement (!!important!!). Bruxelles est un autre problème.

Puis il y a encore le problème communautaire (linguistique) autour de Bruxelles (conflict térritoriale) mais aussi autour du système belge (système communauté/Régions/communes à facilitées).

Pour continuer la 'solidarité' il nous faut les instrument économique et vous donner les instruments pour faire votre politique économique locale de redressement (forcer les Francophones a faire les éfforts nécessaire et pour voir si vous voulez vraiment une Belgique ou seulement notre pognon) = réforme de l'état. Puis il y a le problème du grisement de la population, plus forte en Flandre, et nous ne voulons pas compter sur la Wallonie
(et nous pensons que la Wallonie n'en serra pas capable économiquement), on a vraiment besoin de ces instrument sociales =réforme de l'état.

On a peur d'un polarisation fatale si on reforme l'état sur base de deux entitées. Le problème est que les politiciens Francophones veulent un model fédéral à base des trois régions, où vivent 2 communautées (car Bruxelles est divisé sur platforme communauté) donc possibilité de polarisation (ce qui va arriver)! En Flandre nous la voulons sur base des deux communautés principales et la communauté Germanophone (80.000 personnes...petite communauté), 3 entités 'indépendente'. Un Flandre indépendante est une option, mais c'est pas ce que nous voulons (pour le moment...historiquement il y a un radicalisation continuel car il y toujours quelque chose qui cloche. Pas d'implementation, implementation forcé, status quo.).

Bruxelles pour la Flandre est le symbole de la Belgique à Papa. La Belgique j'adis ou les Francophones étaient les maitres et les Flamands les servants. C'est la seule région historiquement Néerlandophone qui n'a pas été 'Flamandisé' (d'un point de vue FDF), où nous avons pas pu arrêter la Francisation (d'un point de vue Flamand).


Soite, nous avons déjà écrits des livres entiers pour communicer ce que nous voulons et pourquoi. Ils nous semble qu'on veux pas entendre.