mardi 10 juin 2008

Chers 90 mm : bye-bye tranches conditionnelles

Le ministre belge de la Défense, Pieter De Crem, a décidé de limiter à 18 exemplaires l'achat des AIV Piranha IIIC Direct Fire de 90 mm - un achat controversé datant de 2006 - et de renoncer aux 22 autres engins de ce type prévus.

De Crem avait annoncé le 22 janvier dernier son intention de revoir le contrat d'achat de 40 AIV (18 ferme et 22 en option) équipés d'un canon de ce calibre, le jugeant insuffisant pour assurer la sécurité du personnel et incompatible avec ceux en service dans les armées des pays alliés.

Il vient de communiquer sa décision définitive à la hiérachie militaire, lui demandant aussi d'étudier dans quels scénarios ces AIV dotés d'un canon de 90 mm peuvent être engagés. A priori, une solution semblable devrait être dégagée pour les PIIIC de transport de troupes.

On ne peut évidemment qu'applaudir cette décision, fruit d'une longue controverse, permettant de rectifier un des biais transformationnels que nos forces avaient eu à encaisser et qui, au surplus, se montrait bien plus coûteux que d'autres options plus efficientes. François Duran en appelait récemment à cesser de pleurer et à reconstruire. Il nous faudra faire la même chose en Belgique.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Félicitations ! On sait tous à quel point vous avez contribué à cette décision... et à quel point certains vous ont haït. Vous avez pris de gros risques et bon nombre de gens ici vous en sont reconnaissants.

Anonyme a dit…

Sure shot ;o)

Frédéric a dit…

Le coût pour une ''série limité'' d'artillerie et de munitions sera certainement élevé, il faudra voir si un pays quelconque veut bien acheter quelques uns de ces engins pour amortir cela...

Anonyme a dit…

Bonne nouvelle mais espérons qu'une alternative à ces tranches conditionelles est envisagée(Leo 2 d'occasions par exemple).

Car si ces 18 AIV DF devait devenir l'unique "poing blindé" de l'armée belge, ce serait vraiment pathétique...

A la limite, il faudrait continuer à utiliser le Leopard 1. Même si il n'est pas le nec le plus ultra en matière de char, il reste capable de l'emporter sur la majorité des chars en service dans le monde (T-54/55, T-62, T-72) et il reste encore efficace dans des conflits de basse intensité comme les Leopard 1 canadiens l'ont prouvé en Afghanistan.

Anonyme a dit…

My 2 cents: notre cav devra apprendre à se contenter de 18 AIV 90 mm au lieu des 40 prévus... Et pour le reste, basta.
alex

Anonyme a dit…

L'idéal, si on ne peut s'en défaire, serait au minimum de les faire équiper du canon de 105mm. On peut supposer que cette question est ou a été envisagée...

Si beaucoup sont d'avis que ce véhicule n'a pas sa place au sein d'une arme de cavalerie blindée, son utilisation dans nos unités d'infanterie (à grosse tendance mécanisée) pourrait être, il me semble, très intéressante en terme de d'appui feu. Un peu comme ce qui se fait avec le Stryker MGS dans les (Mechanized)Infantry Divisions.

4 véhicules(un esquadron) par unité d'infanterie mec(4 unités). Et deux en réserve pour la formation. Et ca fait le compte... Si on l'y utilise, on pourrait éventuellement réduire la tranche conditionnelle pour la version 30mm.

Cela laisserait la place libre pour un autre successeur du Leopard I. Celui-ci pourrait être maintenu en service encore quelques années.
A voir si un surblindage peut-être intéressant ou pas. Ce qui, pour information, existe même en Belgique. En effet un Léopard1 surblindé(tourelle comprise) existe à Bourg-Léopold. Mais je ne connais pas précisément sont histoire. Si quelqu'un à plus d'infos là dessus...

Anonyme a dit…

L'idéal, si on ne peut s'en défaire, serait au minimum de les faire équiper du canon de 105mm. On peut supposer que cette question est ou a été envisagée...

Si beaucoup sont d'avis que ce véhicule n'a pas sa place au sein d'une arme de cavalerie blindée, son utilisation dans nos unités d'infanterie (à grosse tendance mécanisée) pourrait être, il me semble, très intéressante en terme de d'appui feu. Un peu comme ce qui se fait avec le Stryker MGS dans les (Mechanized)Infantry Divisions.

4 véhicules(un esquadron) par unité d'infanterie mec(4 unités). Et deux en réserve pour la formation. Et ca fait le compte... Si on l'y utilise, on pourrait éventuellement réduire la tranche conditionnelle pour la version 30mm.

Cela laisserait la place libre pour un autre successeur du Leopard I. Celui-ci pourrait être maintenu en service encore quelques années.
A voir si un surblindage peut-être intéressant ou pas. Ce qui, pour information, existe même en Belgique. En effet un Léopard1 surblindé(tourelle comprise) existe à Bourg-Léopold. Mais je ne connais pas précisément sont histoire. Si quelqu'un à plus d'infos là dessus...

Ze'ev a dit…

Là, je suis pas du tout content. Les Leopards 2 sont plus sur la liste. Bien qu'il faudrait garder une capacité chenilles. Donnons les AIV à la 7ième brigade, la 1ière brigade on les modernise les M113, nouveau AIFV (CV90? ;o)) et Leopard 2.

Ze'ev a dit…

6ième anonyme: Si je me ne plante pas ce Leopard 1 était le produit d'une modernisation belge planifié(du 1A5BE), resemble les C2 Canadiens?

105mm avec le blindage demandé serrait trop lourd et aurait des problèmes de stabilité. Il y encore la question sur le poids des AIV, >20t & <22t? (Le PIIIC n'était pas vendu avec un capacité maximale de 22t officielle avant que la Belgique ne l'achète [GvW20t].