mercredi 2 avril 2008

Sommet de Bucarest et question afghane

La vidéo de mon passage sur Mint ce matin est disponible juste ici.

Et vous pensiez sans doute que je n'avais rien à dire ? ;o) Certes, le positionnement à l'égard de l'Afghanistan apparaîtra somme toute brutal - en indiquant qu'il faut y rester, je ne me ferai certainement pas que des amis, une question sur laquelle j'aurai l'occasion de revenir. Toutefois, en guise d'apéritif - même s'il est un peu tôt - posons-nous quelques questions :

- Un Etat effondré - sanctuaire de je ne sais quels mouvements qui nous sont intrinsèquement hostiles - à proximité du Pakistan est-il désirable ?

- A-t'on intérêt à voir le Pakistan tomber en de plus mauvaises mains qu'il ne l'est actuellement ?

- Les Etats-Unis ont-ils suffisament intégré la "culture du COIN" de sorte qu'ils seraient seuls en mesure d'obtenir un succès politique sur la zone ?

- L'ANA est-elle pour l'instant en mesure de faire face, seule, à une COIN dans les zones les plus "chaudes" du pays ?

3 commentaires:

Anonyme a dit…

mais tous les insurgés sont-ils assimilables à Al Quaida ? Les talibans nous menacent-ils ? N'at-on pas dit que les US avaient négligés ou sabotés leurs rapports avec les talibans avant septembre 2001 ? peut-on avancer avec les US et leur logique de bulldozer ? coment des troupes qui changent tous les 4 mois peuvent-elles avoir une quelconque connaissance du terrain ?

Frédéric a dit…

Pour l'avant intervention, ''certains'' reprochent pllutôt aux USA d'avoir eu des relations avec les Taleb avant de vouloir les chasser. Concernant la rotation des forces, les GI's restent une année sur zone, non 4 mois.

Lorraine63 a dit…

Je n'ai pas vu la vidéo. Mais rester en Afghanistan, oui, sans doute.
Le problème n'est pas seulement militaire, mais aussi politique (un rôle plus actif de l'ONU ? quelle solution au Pakistan?) et économique (quelle stratégie face au pavot? pourquoi rester sur la stratégie britannique d'incitation, et pas la stratégie US d'éradication?).
Or, on ne débat pas de ces choses là.
Enfin, dire qu'il faut rester plus que quatre mois : facile à dire quand on n'y va pas. L'expérience FR des mandats à six mois (Yougo 90') a fait passer à des mandats à quatre qui ne sont pas si sots que ça, puisqu'ils procurent une fraîcheur certaine aux troupes nouvelles.