dimanche 30 septembre 2007

Gripen : 1 ; Typhoon : 0

Il semble bien qu'un Typhoon italien ait été "abattu" au cours d'un exercice OTAN tenu en mai en Italie. Des Gripen hongrois dont les capacités avaient été dégradées dans le cadre de l'exercice, les Magyars abattront plusieurs autres appareils :

"Other aircraft couldn’t see us – not on radar, not visually – and we had no jammers of our own with us. We got one Fox 2 kill on a F-16 who turned in between our two jets but never saw the second guy and it was a perfect shot (...) Our weapons and tactics were limited by Red Force rules, and in an exercise like this the Red Force is always supposed to die, but even without our AMRAAMs and data links we got eight or 10 kills, including a Typhoon. Often we had no AWACS or radar support of any kind, just our regular onboard sensors – but flying like that, ‘free hunting’, we got three kills in one afternoon. It was a pretty good experience for our first time out.” L'ensemble de l'interview est disponible ici.

La leçon du jour : des tactiques adaptées couplées à une bonne plateforme sont de nature à contrer des pilotes s'appuyant trop sur leur supériorité technologique. Une expérience que les Typhoon britannique auraient réitérée, cette fois contre des F-22 américains, un britannique qualifiant les engagements de "highly successful". La tactique est là pour exploiter les potentialités technologiques et non l'inverse...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Cet exercice met en lumière toute la vanité des avions simplement discrets comme Le Typhoon ou le Rafale: ceux-ci ont une signature radar 3 fois inférieure à un F16 ou un excellent Sukhoi mais n'ont à ce niveau de discrétion aucune réelle supériorité en raison de l'efficacité des radars adverses.
Le gripen semble bien équipé à ce niveau alors que Typhoon et encore plus Rafale sont légèrement en deça des meilleurs.
Face à un F22, je reste dubitatif sur la façon d'accrocher un tel oiseau avec un radar classique à moyenne ou longue distance.
Ou alors le F22 est une énorme farce tant au niveau furtivité (RCS censée être au moins 20 à 100 fois supérieure à celle du Rafale) que radar ou détection censés porter 2 fois plus loin que celui du rafale et 1,5 fois plus loin que celui du Typhoon (le F35 bénéficie sur ce point d'une évolution des systèmes du Typhoon).
Mais où sont alors passés les immenses crédits puisque la discrétion du F22 a coûté 20 fois plus cher que celle de Rafale !
Mais il est vrai que le gripen, comme un bon mirage 2000 représente l'appareil le plus adapté aux missions des armées européennes et que tant le typhoon que le rafale sont des avions de luxe dont les caractéristiques se rapprochent souvent des meilleurs sans les égaler sur tous les points: un mirage 2000 aurait ainsi dans ses dernières évolution une capacité de détection -hors OSF qui n'a pas d'équivalent sur Mirage- supérieur à celle du rafale. Ces défauts (discrétion plus que furtivité, radars encore en développement...) peuvent être utilisés par des adversaires.

Eraltyr a dit…

Pour le Typhoon ayant 'abattu' un F-22 il faudrait voir si le chasseur européen était doté de l'OSF (PIRATE il me semble) qui doit être pour le moment un des derniers capteurs ayant la possibilité d'acquérir le F-22.