vendredi 22 juin 2007

Le Bourget 2007, premières impressions

Me voilà de retour à Bruxelles, après deux passages sous des trombes d'eau sur le tarmac parisien en moins de 3 heures. Heureusement, l'appareil photo est sec et opérationnel, ce qui permettra de ficeler la "synthèse" du salon dans le prochain T&A. Reste, toutefois, un goût de trop peu dans le domaine militaire, au statique. Certes, il y avait le Rafale. Mais pour le reste ? Une maquette taille 1:1 de Typhoon, de Gripen et de F-35, une autre maquette de RQ-4. Des hélicos bien présents mais c'était ceux d'Eurocopter (signalons le Dhruv d'HAL), qui arrivent forcément en terrain conquis.

Pour le reste, avouons-le franchement, le domaine "défense" était faiblement représenté, si l'on excepte le manifeste (ou l'écrasant, c'est selon !) effort israélien en matière d'UAV - on notera que leur armement est toujours considéré comme "confidentiel". On aura vu du KC-30 et du C-17, un RQ-1, un F-16C, un F/A-18F, un F-15E un C-130J et un HH-60. Mais pas de vrai F-35 et encore moins de F-22. Pas de Ching Kuo, de J-10, de F-2, de Tornado, pas d'AH en tous genres. En fait, le Bourget s'oriente plus vers le domaine civil et cela se voit.

Certes, restent les démos. Celle du Rafale en jette, le Mig-29OVT (mais pas de Mig-35) est étonnant (ça coutera d'ailleurs un réacteur, grillé, à Mig), le Typhoon a manifestement voulu faire mieux que le Rafale, le F-16 reste manoeuvrant et le Tornado est toujours aussi bruyant. Ca peut, certes, faire rêver. Mais si l'on reste cohérent, force est de constater que la philosophie profonde du Bourget change.

Il y a quelques années, la compétition se sentait ; l'ambiance était proche d'une course de F1 ou d'un "slam battle" : c'était la fête mais c'était aussi un réel challenge pour les avionneurs, chacun voulant démontrer qu'il était le meilleur à coup de démonstrations et autres statiques. Cette année, cette dynamique très particulière n'était plus guère présente, faute de compétiteurs. Bien sûr, la bataille Airbus-Boeing aura focalisé l'attention ; bien sûr, les réelles nouveautés se font rares (et d'ailleurs de plus en plus fréquemment dans le domaine avionique). Mais l'on se demande si, quelque part, on ne refuse pas, à présent, la compétition. Tout de même, ça aurait fait plaisir de voir le F-22 ou le F-35. Après tout, il y a deux ans, l'A-380 était à peine sorti de son premier vol qu'il s'ébattait dans l'espace aérien du Bourget...

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Monsieur,
Je trouve que votre étonnement sur le MIG29 Ovt n'est pas juste. Cet appareil, étendard de l'aviation russe est le seul avion d'attaque digne de concurrence au fameux proto actuel américain qu'est le F23Hgt (sa technologie fut d'ailleurs étudiée par les Britanniques, malheureusement sans résultat, dans la décennie 90).

A bientôt et merci pour tous ces avis!
LD

Athéna et moi... a dit…

Bonjour,

L'étonnement était plutôt positif et découlait des manoeuvres effectuées, du fait du TVC. Cependant, cette capacité en dogfight pose problème dès lors qu'elle n'est pas accompagnée d'une capacité BVR plus performante.

De fait, aussi bien durant la guerre du Kosovo que durant les opérations en Erythrée en 2000, les -29 se sont fait systématiquement étriller en combat aérien. Et malgré les critiques que l'on peut adresser au F-35 US, ce dernier reste clairement supérieur à l'appareil russe, y compris en matière d'attaque au sol.

Vous savez, un moteur grillé dans des conditions optimales en terme de soutien - les Russes n'étaient pas en opération ! - c'est à la fois révélateur et un coup dur.

Bien cordialement,

JH

Hitmoon a dit…

bof bof, Personnellement j'ai trouvé la démonstration du MiG 29 OVT assez fade comparé à ce qui s'est fait en 2005 durant le MAKC ou là c'etait du grand art.
En ce qui concerne la capacité BVR de l'appareil, il ne faut pas oublier non plus qu'a terme, celui ci devrait etre equipé de radar autrement plus performant que les Zukh ME et consort.
Cf le travail de phazotron sur le Zukh AE/FGA35 doté de 1064 module si mes souvenirs sont bon.
Certes ca ne vaudra pas l'AN/APG-81 mais bon, MiG avec son appareil à moins de 40 millions $ n'a jamais non plus déclaré que son engin etait un equivalent du F-35(attendons le PAK FAK T-50 pour ca)
Celui ci ne venant concurrencer que le F-16

En ce qui concerne les qualité d'attaque au sol du F-35 par rapport au MiG j'emmetrais sur ce point des reserves. Le Fulcrum certes n'a jamais fait un bombardier pur comme le Flanker, cependant l'arsenal emporté reste tout a fait respectable. Couplé au pod SAPSAN E + OLS-K + fonction du radar avec suivis de terrain, on a quasiment toutes les engins russes utilisé par les Fencer/Flanker qui peuvent venir se greffer sur le Fulcrum.

En ce qui concerne le fait que les 29 se soient toujours fait etrillé. En serbie face aux forces OTAN doté de moyens de detection avancé (Awacs notamment) + un rapport de force totalement en défaveur des serbes + l'avance technologique indéniable des F15/F16/F18/Mirage2000 face à de malheureux MiG 29A downgradé doté de vieux R-27A. La messe etait dite d'avance...

En ce qui concerne le conflit entre l'ethiopie et l'erythrée, en face du Fulcrum le Flanker etait engagé. Il y eu notamment des problemes de fiabilité avec les missiles utilisés à savoir des R-27 et R-73 ...

En ce qui concerne le Klimov RD-33MK qui a rendu l'ame, c'est comme qui dirait la faute à pas de chance, une premiere pour ce reacteur.
Klimov tout comme NPO Saturn semble nt maitriser leur sujet