mardi 28 juillet 2009

L'INS Arihant, premier SNLE indien, a été lancé

Le premier sous-marin à propulsion nucléaire indien, issu du programme ATV (Advanced Technology Vessel) a baptisé INS Arihant (littéralement « destructeur d’ennemis ») a été lancé le 26 juillet. On en sait désormais plus sur le navire, qui appartiendra à la catégorie des SNLE (Sous-marins Nucléaires Lanceurs d’Engins) plutôt qu’à celle des SNA (Sous-marins Nucléaires d’Attaque). D’un déplacement « de plus de 6 000 tonnes » pour une longueur de 112 m, le bâtiment est propulsé par un réacteur nucléaire d’une puissance de 85 MW.

Les officiels indiens ont par ailleurs souligné l’aide apportée par la Russie. L’Arihant aurait une profondeur d’immersion de 300 m et pourrait atteindre les 30 nœuds et serait armé d’un équipage d’une centaine d’hommes. Il sera équipé de 12 missiles K-15/Sagarika, dont la nature exacte n’avait jusqu’ici pas été connue. En réalité, il s’agira bien de missiles balistiques (et non de croisière) d’une portée de 700 à 750 km selon les sources.

Lancé en immersion, le missile bénéficie d’un guidage inertiel et serait équipé d’une charge, nucléaire ou conventionnelle, d’une masse d’une tonne. Il a été testé à six reprises dont une depuis un ponton immergé. Les missiles sont installés par groupes de 4 dans 4 conteneurs de lancement installés derrière le kiosque. Selon certaines sources, les conteneurs pourraient également accueillir des missiles antinavires/de frappe terrestre supersoniques Brahmos.

L’Arihant va maintenant entrer dans une phase d’essais en mer d’une durée estimée de 2 à 3 ans. Il pourrait être admis au service en 2011 et jusque 5 navires pourraient être construits. L’Inde doit également recevoir deux sous-marins nucléaires d’attaque de classe Akula II de la Russie.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Grâce à cette info, l'Inde prend la sixième place militaire mondiale, derrière les "cinq grands" et devance ainsi, l'Etat d'Israël, du moins dans le domaine naval, stratégique et tactique.

Frédéric a dit…

Aucune photo de ce bateau n'a était montré au grand public et ses spécifications sont secrètes.

Il faudra au moins deux ans avant qu'il soit opérationnel, quand à son armement stratégique, il est toujours en développement.

Pour l'heure, c'est un prototype qui n'a même pas le potentiel du premier vrai SNLE de l'histoire lancé en 1960, le George Washington.

De toute façon, je prie pour que l'on n'utilise jamais la ''bombe'' :)

Frédéric a dit…

Au fait, il me semble qu'il aurait 3 missiles par puits de lancements, non 4.

denis a dit…

Je confirme : le sous marin dispose de 4 silos. Chaque silos transporte 3 missiles K15. Cela fait au total 12 missiles. L'Arihan possede six tubes lances torpilles de 533mm.