lundi 23 juin 2008

Some real experts, anywhere ?

Propos d'un "expert" de Pax Christi, en Commission de la défense de la Chambre belge, qui a accusé l'Otan, avec sa force de frappe aérienne, d'exercer "la seule forme de terrorisme” en Afghanistan, alors que les talibans ne disposent que de kalachnikovs et de lance-roquettes RPG-7".

Brillant. Vraiment brillant. Il veut peut-être qu'on y aille exclusivement à pieds pour sécuriser un pays dont les "pauvres petits talibans" empêchent la stabilisation depuis 1996 ? On doit peut-être leur refiler des F-16 pour combattre à égalité (ça tombe bien, remarquez, on en a 10 à vendre) ?

Le Pr. Luc De Vos, de l'ERM a relevé le niveau. Mais on se demande parfois où on va chercher les "experts"... Aïe... Me voilà requalifié de "faucon"...

Morning addendum : bon, c'est vrai que j'y ai été un peu fort. Mais il faut dire que la confusion entre analyse normative et objective (ou quasi-objective, selon le degré d'importance accordée à la neutralité axiologique par l'analyste) d'une situation complexe (on demandait en l'occurrence aux intervenants d'analyser la situation tactico-opérationnelle en A-stan) m'a quelque peu échaudé. Pax Christi n'est pas tant en cause que les rationalités présidant aux choix des expertises et qui relèvent plus de choix idéologiques - chaque partis proposant ses experts en fonction des positionnements qu'ils entendent défendre - que d'une recherche de mise en perspective. Quant à la "stabilisation" de l'Afghanistan, effectivement, le terme est mal choisi. Voilà ce qui se passe lorsque l'on réagit à chaud... et donc beaucoup trop vite ;o)

9 commentaires:

Anonyme a dit…

"Les Talibans empêchent la stabilisation depuis 1996"

C'est un peu plus compliqué que ça quand même. Qu'on aime ou qu'on n'aime pas l'Etat islamique version Mollah Omar (je vous rassure, je fais partie de la seconde catégorie), le règne des Talibans a été l'une des périodes les plus stables qu'ait connu le pays depuis l'invasion soviétique.

L'un des facteurs expliquant la rapidité avec laquelle les Talibans ont pris le contrôle de l'essentiel du pays entre 1994 et 1996 est d'ailleurs le fait que la population était soulagée d'être débarrassée des leaders Mujahidines qui ont mis le pays à feu et à sang après la chute du régime communiste en 1992.

Bref, sous les Talibans, l'Afghanistan (sauf le Nord) était stable et sûr. Régime de fer, certes, mais capable de maintenir un ordre relatif.

Quant à la grande déstabilisation du pays en 2001, inutile de rappeler qu'elle est le fait de l'OTAN. On peut estimer que l'invasion était justifiée par la traque de Ben Laden, mais c'est un autre problème.

Quoiqu'il en soit, la présence de nos troupes là-bas à eu pour effet de donner une nouvelle légitimité aux Talibans : auparavant considérés comme un moindre mal que l'anarchie, ils sont devenus les hérauts du nationalisme Pashtun. Belle promotion ...

Bref, on se retrouve dans un schéma de guerre coloniale classique : on prétend envoyer des troupes là-bas pour éliminer les "éléments perturbateurs" mais c'est la présence même de ces troupes qui rend les insurgés populaires.

Pas d'autre solution au conflit, donc, que de négocier un partage du pouvoir central avec les Talibans et de dégager progressivement de là.

Stéphane T a dit…

Joseph,
On ne peut pas reprocher à "Pax Christi" d'intervenir dans le débat. A la limite, on pourrait comprendre le propos dans un sens "prophétique". (mais je suis partial car catho). En revanche, l'argument utilisé me semble surtout relever de biais et de préjugés peu en rapport avec ce que je sais de ce mouvement (ou d'autres plus efficaces) ou de l'Eglise Catholique... Mais c'est mon humble avis//
Cordialement
ST

Anonyme a dit…

Qu’est ce qui vous surprend le réflexe pavlovien de l’intervenant ou la relative stupidité de sa réponse .
Le cas est franchement peu digne d’intérêt car c’est de la politique pur sucre cette intervention . Equivalent de ceux de la grande époque du Vietnam où la méchante USAF pilonnais de pauvres paysans démocrates . Ce qui est amusant en définitive c’est l’utilisation de slogans communistes à l’origine par un bon élève des Jésuites le tout au service d’intégristes qui ne reconnaissent pas forcément la qualité de gens du livre à ces catholiques romains .
Pour la stupidité de la réponse , faut voire l’arme aérienne en contre guérilla c’est comme les éperons du cavalier une lame de rasoir entre les mains d’un singe .
Une question pertinente serait de s’interroger sur le nombre , la fréquence et les causes des bavures . Effectivement si elles sont systématiques et sanglantes inutile de penser stabiliser un pays où la vendetta n’est pas un droit mais un mode de vie .
Maintenant si vous avez ces débats je suis preneur
Mauser

philippe a dit…

Si vous vendiez 10 F16 MLU ? Combien vous en restent-ils en ligne et parc ? En Belgique et Hollande.

Stéphane T a dit…

Joseph,
Pour ma part, vous êtes tout excusé. Je pense effectivement que le mouvement en question est marqué par des biais idéologiques qui ont peu à voir avec l'expertise objective.
Amicalement
ST

Ze'ev a dit…

J'ai entendu les saucisses (socialistes) faire leur blah blah sur l'envoi de F-16 vers l'Afghanistan. Ce qui faudrait sont des hélicoptères de combat...mais c'était bien les sauccisses qui avait achetés des Agusta A-109 civil avec un p'tit peux d'electronique militaire pour se faire du fric aux lieux d'achêter des héli de combat (et un petit parc de hélico de transport). Maintenant venir pleurnicher que des civil vont mourir graçe aux F-16...c'est de leur propre faute et faute d'une politique de défense minimaliste avec un budget trop petit...qu'ils ont défendu.

Philippe: 60.

anonyme: Guerre colonial? Oui, vraiment...parce qu'on veut coloniser l'Afghanistan pour produire plus d'héroine et y mettres des tubes gaz & huile.
Coloniser un pays qui n'as jamais été colonisé...ça me semble un bon plan aux lieux de chercher du gaz au brésil et de l'huile dans le Nigeria. Et 9/11...oublié?

Anonyme a dit…

Je n'ai pas parlé de "guerre coloniale" (si vous entendez par là une guerre pour des ressources) mais de "schéma de guerre coloniale" en ce qui concerne la relation triangulaire troupes occupantes-population-insurgés.

Que ça vous amuse ou non, la majorité des Afghans ne considèrent pas l'OTAN comme une gentille armée de libération. C'est un élément qu'il faudrait peut-être intégrer dans une réflexion politique sur l'intérêt de notre présence là-bas, plutôt que de poser le débat en termes purement techniques (F16 vs hélicos, réduction des dégâts collatéraux, etc ...)

Je vous renvoie à Aron et à ses bonnes pages sur le danger de cette tradition américaine consistant à substituer la destruction de l'ennemi à une vraie réflexion sur les objectifs politiques d'une guerre.

Ze'ev a dit…

Hmm, pas d'omelettes sans casser des oeufs.

Ze'ev a dit…

La déstruction de l'ennemi ce fait par l'opération Enduring Freedom (US-UK). C'est a l'ISAF (OTAN-ONU) d'assumer la sécurité des populations locales. Faudrait plus d'hélico's de combats pour un support plus rapproché avec des armes moins lourdes. La création d'une force armée locale avec du support national Afghan. Mais d'abords il faut sécuriser la région avant que des personalités locales surgissent pour changer de cap. Nos F-16's y sont pour l'ISAF, faudrait plus de troupes...mais personne ose et beaucoup de personnes pense que c'est une guerre perdu (self fulfilling prophecy). Le problème le plus grans est la base logistique dans les FATA Pakistanais. Si l'on ne sais pas casser la base logistique alors la sécurisation va devoir avoir plus de troupes -> Afghanisation & plus de troupes OTAN.