jeudi 17 avril 2008

Brésil : une alliance industrielle avec la Russie ?

Le ministre brésilien des affaires stratégique a annoncé le 14 avril avoir signé avec la Russie un accord portant sur le développement conjoint de chasseurs « de la cinquième génération » mais aussi de lance-satellites.

Ce développement spectaculaire intervient dans le double contexte du positionnement français en faveur de transferts technologiques vers le Brésil – notamment eu égard au Rafale – mais aussi d’une rivalité entre le Brésil et le Venezuela.

En tout état de cause, Brasilia a joué la carte de la concurrence entre Paris et Moscou, sachant que ces deux derniers sont peu prompts à effectuer ces fameux transferts technologiques. Tout bénéfice pour le gouvernement de Lula ?

3 commentaires:

Ze'ev a dit…

Le Brésil et le Venezuela sont d'accords sur une alliance de défense Americaine Latine. Difference est que le Venezuela a une position agressive envers les états-unis.
http://ourlatinamerica.blogspot.com/2008/04/brazil-and-venezuela-super-south.html

Et le vice-président Colombien Santos est en Suède. Rumeurs de vente de Gripen, plutôt de Erieye AEW&C (pourquoi pas de Carabas/RS/AGS).

Anonyme a dit…

Des Su-27 ou -35 au Brésil, avec force de missiles russes (dont les performances valent celles du MICA), une allonge adaptée au pays, pour 1/3 du prix du Rafale, et un cout d'utilisation sans doute à peine supérieur, ça pourrait être diablement intéressant, non?

Ze'ev a dit…

Pourquoi pas des J-11 ;p. Je mise sur Sukhoi.