mercredi 26 mars 2008

La France et l'Afghanistan

Nicolas Sarkozy a justifié le renforcement annoncé de la présence militaire française en Afghanistan, estimant dans un entretien à la BBC que l'OTAN ne pouvait "se permettre de perdre" contre le terrorisme.

"Est-ce que l'on peut se permettre, nous, l'Alliance, les alliés, de perdre en Afghanistan ? La réponse est non. Parce qu'en Afghanistan se joue une partie de la lutte contre le terrorisme mondial, donc on doit gagner. Deuxièmement, faut-il une nouvelle stratégie en Afghanistan qui fasse, par exemple, plus confiance aux Afghans ? La réponse est oui. Troisièmement, est-ce que la seule réponse, en Afghanistan, c'est la réponse militaire ? La réponse est non. Quatrièmement, est-ce que la France veut partir, la réponse est non. Mais elle demande à ses alliés: êtes-vous prêts à rester ? C'est un engagement de longue durée. Et si ces conditions sont réunies, pourquoi ne pas y aller plus nombreux ?".

De fait, c'est une bonne question !

1 commentaire:

Thomas Renard a dit…

C'est en effet une réflexion qui va plaire à l'administration Bush et aux militaires américains qui pleurent pour recevoir plus d'appui (quantitatif ou qualitatif) de leurs alliés...
Maintenant, M. Sarkozy, il faut aussi joindre les actes à la parole (exercice beaucoup plus difficile en politique!)