mercredi 13 février 2008

Les 90 mm au programme de la Commission "Achats militaires"

Le système législatif belge est ainsi fait que la Chambre dispose à la fois d'une commission de la défense nationale et d'une commission "achats militaires" dont les discussions se déroulent à huis clot.

Or, cette dernière semble bel et bien avoir été convoquée à l'initiative de l'un de ses membres, afin qu'elle se réunisse le 20 février, pour une réunion portant... sur les canons de 90 mm.

Si l'on ne sait pas encore ce qu'il s'y dira, les premiers échos des travaux de la task-force mise en place par Pieter De Crem sur le dossier pourraient y être entendu. Contrairement à ce qu'affirmait Le Soir, le ministre n'est pas revenu sur sa décision d'annuler la commande des tourelles LCTS-90 et une partie des Piranha IIIC : il avait juste indiqué que ce type de décision devait se prendre en Conseil des ministres.

Et, de fait, les travaux de la task force se poursuivent, visant à examiner les conditions d'une annulation d'une série de contrats. De facto, lorsque l'on considère les prix du marché d'occasion pour une série d'engins plus adaptés aux besoins des armées européennes dans les 20 à 30 ans (voir nos précédents posts), l'ont se dit - en ces temps de rigueur budgétaire - qu'il est relativement facile d'économiser beaucoup d'argent.

Reste, cependant, à examiner dans quelle mesure la Commission va effectivement travailler en ce sens. L'élément politique joue ici à plein. Or, son président et 3 membres (sur un total de 14) sont membres du CD&V, le même parti que le ministre de la Défense. Deux sont MR (dont le programme mentionnait la possible acquisition de Leopard II d'occasion) dont un provient de la région de Liège (où est sise CMI, qui fabrique les tourelles et procède à l'intégration sur Piranha IIIC). Deux sont PS (dont un liégeois). Le seul représentant CDH est brabaçon et, donc, a priori peu concerné par la problématique.

Dans le même temps, reste à examiner quelle sera la position des partis - au rôle particulièrement important en Belgique. Si le PS soutient le 90 mm et son couplage à l'AIV comme les éléments liégeois du MR (en dépit pourtant du programme "défense" du parti), il n'est pas impossible que sa position évolue... sous la pression conjuguée de la nécessité de maintenir la cohésion gouvernementale (par rapport à laquelle le PS est moins sensible) mais aussi d'un changement de position sur le fond.

En tout état de cause, nous ne manquerons pas de vous tenir informé.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Mecar (canon de 90) est à Nivelles ... donc en Brabant, donc le CDH est peut-être influencé

Clairon

Athéna et moi... a dit…

Bonjour Clairon,

En fait, MECAR fabrique les obus et emporte, de toute façon, d'éventuelles commandes de 105. D'où une scène assez marquante, lors d'une interview du patron de la boîte qui indiquait en substance qu'au mieux l'armée belge représentait 2% de son CA et... que le 90 n'était guère usité.

Ze'ev a dit…

Hmm, le problème est que le dossier serra disputée à huis clot dans la commission achats militaires et non dans la commission de défense.

Ze'ev a dit…

Hmm, au lieu d'acheter des Leopard 2Ax...serrait-il pas intéressant d'acheter des CV90-105/120T. Poids plus leger, possibilité de IFV (pour le futur). Leopards ou CV90, assez de commonality avec les pays européen.

Temps pour le foot, Anderlecht - Bordeaux 1-1 ;p