mardi 10 février 2009

Détection avancée de missiles balistiques : SPIRALE décolle le 12 février

La DGA va lancer le 12 février les deux micro-satellites du démonstrateur pour l’alerte avancée SPIRALE (Système Préparatoire Infrarouge pour l’Alerte), système d’alerte spatiale visant à détecter le tir d’un missile balistique le plus tôt possible après son départ. EADS-Astrium, qui assure la maîtrise d'oeuvre, arrive donc doucement au terme du projet.

Comme les DSP et SBIRS américains, SPIRALE, qui utilise une plateforme Myriade, doit détecter la "plume" infrarouge des engins mis à feu. SPIRALE n'est cependant qu'un démonstrateur devant préparer le futur système d’alerte spatiale, qui serait disponible à l'horizon 2020.

Selon la DICOD, il va "collecter pendant une année une grande variété d’images infrarouges de la Terre afin d’évaluer les situations possibles de fausses alarmes générées par des phénomènes naturels (nuages ou montagnes enneigés éclairés par le soleil). Enfin, il doit permettre de modéliser et de proposer à la DGA d’ici octobre 2010 les premières caractéristiques du futur satellite (notamment la résolution et la sensibilité de la caméra infrarouge)".

Outre les développements français, seuls les Etats-Unis et la Russie (satellites Oko et Prognoz, toutefois peu opérationnels) disposent de systèmes similaires.

1 commentaire:

Frédéric a dit…

Espérons que cela vas bien se passer, pour l'heure, nous sommes totalement dépendant de nos alliés américains en ce domaine.