vendredi 21 novembre 2008

La Norvège choisit le F-35

Finalement et malgré les efforts de Saab, Oslo a penché pour le F-35, Reuters annonçant le choix norvégien. La Norvège achetera donc 48 F-35A pour un montant de 18 milliards de couronnes/2,54 milliards de dollars, soit 6 milliards de couronnes moins cher que le Gripen "spécial Norvège", qui avait en son temps été présenté dans DSI et qui reprenait nombre de caractéristiques du NG.

Le ministère de la défense a également indiqué que les coûts de possession de l'appareil américain sur 30 ans étaient de 20 à 30 milliards de couronnes inférieures à ceux du Gripen. Reste, toutefois, une question : le Gripen est en service, le F-35, non. Dès lors, quelle méthodologie a été employée pour le calcul des coûts de possession ?

Addendum : on apprenait par d'autres sources, dans le même temps, qu'Israël était "étonné" de voir le prix unitaire de ses F-35 passer à 200 millions de dollars.

10 commentaires:

tomate a dit…

Bonjour !

"OHHHH!!!" "les pauvres!"
Je plains ces pays, qui s'engagent sur un projet de vecteur, qui doit devenir le fer de lance de leurs armées de l'air....

Anonyme a dit…

Il y a en effet une certaine schyzophrénie dans les chiffres: d'un côté le parlement néerlandais débt sur l'explosion des coûts du F35, de l'autre, les norvégiens achètent le F35 moins cher que le gripen (lequel, au fait: le NG?)

Au fait, parlant forces aériennes, dans la dernière mouture du DSI, vous expliquez que la doctrine de la KLu est compilée dans un document de 200 pages. Je me demandais en vous lisant: existe-t-il une doctrine propre à la FAé Belge? D'une manière générale, existe-t-il une réflexion politique et stratégique à la FAéB? (je sais: on dit composante air, mais l'acronyme est vraiment trop laid, compsonair ou je ne sais quoi...)
Merci,
Alex

Gotterdammerung a dit…

Bonjour Joseph Henrotin. Dites nous, c'est quoi le coût unitaire d'un F-35 (théorique) ? Et celui d'un Grippen NG ? On y perd son latin à force !

tomate a dit…

bonjour !
je rejoins MR GOTTERDAMMERUNG sur sa demande :
quelle est la méthodologie employée par les uns et les autres pour définir le prix d'un F35, dans une version déterminée et compte tenu de son équipement, de ses coûts...???
Je suis très étonné ( mais aussi perplexe) de voir certains décideurs effectuer des déclarations comme celui tenu par le réprésentant de la NORVEGE: En effet, les conséquences de la spéculation qui touchent depuis plusieurs mois, certains dommaines ( financière, economique, ...) devrait pousser ces derniers à plus de prudence concernant un projet, à fort contenu technologique ... Il y a de la spéculation technologique dans l'air ... et elle se paye au prix fort ....même si bien d'autres critères entrent en ligne de compte pour ce type d'étude comparée ...et de marchés...CF A400 M, NH 90 , LCS, ARH 70....

Anonyme a dit…

Ils finirons peut être par acheter le rafale ...

Ze'ev a dit…

SAAB promovait le Gripen NG. Hmm, le document de doctrine de la KLu est elle trouvable sur internet?

Anonyme a dit…

La Norvège choisit le F 35 plutôt que le Gripen pour des raisons politiques. La Norvège choisit Les Etats-Unis d'Amérique du Nord plutôt que son son voisin suédois (et européen)
La Norvège a-t-elle le choix ? Ceci est la vraie question stratégique.

Anonyme a dit…

Le commentaire précédent me fait penser que depuis longtemps la Norvège a fait le choix (?) des Etats-Unis. Par exemple, dans
les années 70, le F16 à la place du mirage F1. Aujourd'hui le f35.

Autrefois on parlait de finlandisation, on pourrait parler maintenant de norvégisation, Otan oblige.

Plus globalement peut-on parler de norvégisation d'une bonne partie de l'Europe ?

Anonyme a dit…

Le F16 était le choix de tous les petits pays européens. Il était le meilleur choix en termes économique et technique, nettement plus avancé que le F1 avec son radar d'une génération antérieure (il a fallu attendre le 2000 C RDI pour que la France aligne des chasseurs avec un radar de technologie équivalente, avec quoi? 10 ans de retard?).

De plus, le F1 avait une capacité évolutive inférieure au F16 (Voyez le MLU, toujours valable alors que les F1 partent à la casse).

Donc il me semble que la comparaison avec le marché F16/F1 est un poil hasardeuse...
alex

Anonyme a dit…

F1, F16, la presse parlait à l'époque de marché du siècle car il s'agissait de rééquiper les flottes belge, néerlandaise, danoise et norvégienne. Le F1 était en service, alors que le F16 était, je crois, encore en projet. Certes on peut discuter technologie, mais je persiste à dire que le choix est politique. Et même si la Norvège ne fait pas partie de l'UE c'est un pays du continent européen. Quelle genre d'Europe veux-t-on ?