mardi 23 septembre 2008

Succès à l'horizon ?

Après avoir été quelque peu échaudés par des effets d'annonce n'ayant guère eu de suites concrètes, il semble bien que la France soit sur le point d'empocher un méga contrat-naval. Ainsi, "le Brésil va signer à la fin de l'année un accord avec la France prévoyant la construction de cinq sous-marins, dont un à propulsion nucléaire, le premier de la marine brésilienne", selon Nelson Jobim, ministre brésilien de la défense.

Il a assuré que "nous allons construire un sous-marin nucléaire" et a précisé que le Brésil construira "la partie non nucléaire du sous-marin". Il également affirmé que l'accord sera signé fin décembre à l'occasion de la visite au Brésil du président Sarkozy. Le commandant des Opérations navales, l'amiral Alvaro Luiz Pinto, a indiqué de son côté que les quatre sous-marins à propulsion classique auront pour mission la défense proche des côtes.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous omettez apparemment le côté volet de coopération stratégique avec sans doute aussi à la clef l'achat/construction de rafales...
cf mer et marine de ce jour.
BPCs

Athéna et moi... a dit…

Pas tout à fait : http://athena-et-moi.blogspot.com/2008/02/des-rafale-pour-le-brsil-2.html ;o)

Sierra Charlie a dit…

Sera-t-il basé sur le Marlin pour éviter les problèmes avec nos "amis" espagnols ?

Frédéric a dit…

Hum, croisons les doigts, car meme la Russie à eu du ma à ''louer'' un SNA à l'Inde.

tomate a dit…

Bonjour !

Une nouvelle intéressante.
Espérons que ce méga contrat comprendra également:
- l'ingéniérie pour la construction de cette nouvelle base navale
- la constrcution partielle, des sous-marins classique, hormis la partie nucléaire du SNA.
- un partenariat pour l'acquisition et la construction de rafales.
- un parternariat pour la conception, industrialisation et l'acquisition, par la france , d'EMB 314 dédiés, pilotés et non pilotés, pour doter l'Ada, de vecteurs adaptés, robustes et rustiques, aptes à assurer des missions COIN en plus de la FORMATION.

Si c'est le cas, ce sera un MEGA PARTENARIAT ET CONTRAT "WIN-WIN", pour les deux nations.
Si c'est le cas, faudra renouveler l'expérience avec la GRECE, la SUISSE et L'AFRIQUE DU SUD.

Bonne journée.

Anonyme a dit…

Autant effectivement l'achat de Super Tucano serait inenvisageable car se faisant automatiquement aux dépens de mises à jour éventuelles des appareils de l'AdA ou de l'achat de nouveaux Rafales, tant pour protéger l'industrie nationale que pour des raisons d'économie.
Autant la structure de contrat de partenariat autoriserait leur achat pour faire du COIN ou du CAS moins couteux qu'avec un Jet et permettant de surcroit d'économiser les cellules de ceux-ci et de les garder pour de la lutte symétrique (qui semble d'ailleurs revenir au gout du jour si l'on croit les réflexions US, issues du conflit georgien, tendant à demander plus de F-22)
BPCs

tomate a dit…

Bonsoir !

Attn Mr ANONYME : vos propos rejoignent mes réflexions.

Dans le cadre de ce méga partenariat contractualisable entre la FRANCE et le BRESIL, je rajouterai ceci :
- Que DASSAULT et THALES participe à l'intégration du missile A-DARTER de DENEL sur le vecteur RAFALE.
-Que DASSAULT, THALES, EADS et SAFRAN participe , aux côtés d'EMBRAER, à la conceptionet l'industrialisation de l'EMB 314 dédié.

"Ce sont les événements qui conduisent au changement, donc à s'adapter, et à être opportuniste".

Idem pour l'AFRIQUE du SUD :
Il a un méga partenariat à contractualiser .
- DCNS et THALES peuvent placer 3 à 4 BPC 140 : 2 pour l'AFRIQUE DU SUD et 2 pour la FRANCE ( JEANNE d'ARC et JULES VERNE), chaque pays disposant de sa propre définition de ses navires, en fonction des missions qu'ils devront assurer.
Question coûts, les 2 pays, sous forte contrainte budgétaire, ont la balle dans leurs camps, pour négocier en commun, des prix raisonnables, compte tenu du volume de navires.
- De plus, la standardisation de certains équipements peut permettre de faire d'une pierre 3 coups.
----> UMKHONTO IR en dotation sur les 4 ( 6?) BPC
----> baisse des coûts
----> THALES a un beau coup à jouer avec DENEL, dans l'aide à la conception, l'industrialisation, prise de participation financière minoritaire (?). complément de GAMME missiles ( Dévelopement A-DARTER, version UMKHONTO R, etc...) avec des débouchés commerciaux modestes mais bien réels, et des perspectives intéressantes ( BRESIL, tiens donc...et la MARINE FRANCAISE.... )

Ces 3 états ont tout à gagner, leurs industriels et armées, également....

Bonne soirée.